Brûler les surplus européens de seigle choque les Finlandais

Stockholm (Finlande), août 2002 – Lorsque les Finlandais sont à l’étranger, ce qui leur manque en premier, c’est leur bon pain. Du pain noir et amer, de seigle. C’est pourquoi l’idée récemment avancée de brûler les importants surplus européens heurte-t-elle à Helsinki.

Alors que la Finlande importe régulièrement du seigle, le reste de l’Europe est assis sur des montagnes invendables de seigle, fournies majoritairement par l’Allemagne de l’Ouest.

Une des solutions envisagée par Bruxelles serait d’en transformer une partie en combustible comme cela avait été dans les années 198O avec les « montagnes de beurre » d’alors.

Mais pour les experts scandinaves, la céréale bien aimée pourrait être utilisée à meilleure fin.

Des chercheurs ont souligné les bienfaits pour la santé de la consommation de seigle, et l’importance d’en assurer sa promotion auprès des consommateurs.

« Le seigle est extrêmement important pour la santé de la nation. Ce serait un sacrilège si on le brûlait », a dit Ulla Leino, responsable du syndicat des boulangers finlandais en ajoutant: « Les gens savent combien c’est bon pour eux »

Les Finlandais tirent environ 40% de leurs besoins en fibres végétales de la consommation de pain de seigle.

Au Danemark, il est aussi la plus importante source de fibres même si sa consommation est en déclin.

En Allemagne, le seigle a été longtemps un aliment de base, mais il est moins apprécié aujourd’hui par la jeune génération.

Nutritionnistes et producteurs finlandais cherchent ensemble de nouvelles utilisations et le moyen d’en rendre le goût plus doux.

Des récentes études ont prouvé ses bienfaits pour lutter contre les problèmes de digestion ou de certains diabètes. il peut aussi contribuer à prévenir certains cancers.

Le commissaire européen à l’agriculture Franz Fischler a qualifié le seigle « d’enfant terrible » des céréales. Les stocks européens sont actuellement de 5 millions de tonnes, soit pratiquement toute la production européenne de 2002. Ces stocks pourraient atteindre 13 millions en 2010.

Source : Reuters

Commentaires