Compte de la valeur ajoutée agricole en 2005

Ottawa (Ontario), 21 juin 2006 – La valeur de la production agricole a crû légèrement en 2005, alors qu’une forte baisse de la valeur de la variation des stocks a compensé une augmentation des ventes de produits agricoles et des paiements en vertu des programmes.

Les ventes de produits agricoles ont augmenté de 3,1 % pour atteindre 38,5 milliards de dollars. Ce niveau était légèrement inférieur à la moyenne quinquennale précédente allant de 2000 à 2004.

La moyenne a été entraînée à la baisse à la suite de deux sécheresses consécutives en 2001 et 2002 et de la fermeture de la frontière américaine aux exportations de bovins vivants.

L’augmentation des ventes de produits agricoles entre 2004 et 2005 a été influencée par des revenus plus élevés des bovins et des veaux qui ont plus que compensé une baisse des revenus des cultures et des porcs. Pour les bovins, la montée était due, en grande partie, à la levée, le 18 juillet 2005, de l’embargo sur la vente de bovins vivants de moins de 30 mois aux États-Unis.

La réouverture de la frontière a aussi aidé à soutenir les prix pour les bovins et les veaux mis en marché au Canada. Les recettes des cultures ont chuté en 2005, poussées à la baisse par l’abondance des approvisionnements mondiaux de céréales, y compris les approvisionnements canadiens de céréales de moindre qualité provenant de la récolte de 2004, conjuguée à la vigueur du dollar canadien. Les revenus pour les porcs ont chuté à la suite de prix plus bas.

Les paiements en vertu des programmes ont atteint un sommet de 5,0 milliards de dollars en 2005. Les paiements sont demeurés bien au-dessus de la moyenne quinquennale précédente de 3,9 milliards de dollars. Les agriculteurs ont touché des paiements élevés par l’intermédiaire du Programme canadien de stabilisation du revenu agricole et du programme de paiements relatifs au revenu agricole.

La valeur de la variation des stocks s’est accrue de 0,5 milliard de dollars en 2005, ce qui constitue une augmentation plus faible que la valeur de 1,8 milliard de dollars affichée en 2004. Les baisses de prix des céréales et des oléagineux en 2005 ont atténué l’augmentation de la valeur des stocks de cultures par rapport à 2004. Une légère baisse des stocks de bovins et de veaux a aussi ralenti la progression des valeurs.

En conséquence, la valeur totale de la production a augmenté pour atteindre 46,4 milliards de dollars. Toutes les provinces ont enregistré des hausses de la valeur totale de la production, à l’exception de l’Île-du-Prince-Édouard, du Manitoba et de l’Alberta.

La valeur ajoutée nette, qui est la valeur de la production moins les dépenses au chapitre des intrants, les taxes d’affaires et l’amortissement, a chuté de 11,1 % pour atteindre 10,3 milliards de dollars en 2005.

Les frais d’intérêts et les salaires non familiaux représentaient environ 23 % de la valeur ajoutée nette chacun, tandis que les bénéfices des sociétés représentaient à peine moins que 16 %.

La publication Compte de la valeur ajoutée agricole – Statistiques économiques agricoles, juin 2006, vol. 5, no 1 (21-017-XIF, gratuite) est maintenant accessible en ligne. À la page Nos produits et services, sous Publications gratuites offertes sur Internet, choisissez Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires