Forum sur l’agriculture et l’agroalimentaire québécois

Québec (Québec), 12 octobre 2001 – C’est sur le thème « Ensemble, pour une croissance durable au coeur du développement du Québec et de ses régions » que se tiendra, les 17 et 18 octobre à Saint-Hyacinthe, le Rendez-vous de mi-parcours du Forum sur l’agriculture et l’agroalimentaire québécois.

Cet événement d’envergure, présidé par le premier ministre, M. Bernard Landry, et le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, constitue un lieu privilégié de concertation pour l’ensemble des partenaires de la chaîne agroalimentaire, des producteurs aux consommateurs, de même que pour les représentants des milieux économique, régional, municipal, et environnemental associés au développement du secteur.

« Par la tenue de ce Rendez-vous de mi-parcours, le gouvernement du Québec et ses partenaires réitèrent les engagements pris en 1998 lors de la Conférence sur l’agriculture et l’agroalimentaire québécois et réaffirment leur volonté de travailler en concertation au développement de ce secteur », a déclaré le ministre Arseneau.

Ce sera la troisième fois en moins de quatre ans que les intervenants concernés par le développement du secteur agroalimentaire se réuniront dans le cadre d’un tel événement. Lors de la Conférence sur l’agriculture et l’agroalimentaire québécois tenue en mars 1998, le gouvernement du Québec a fait du secteur agroalimentaire une de ses grandes priorités en convenant, avec ses partenaires, d’objectifs à atteindre d’ici 2005 en ce qui a trait, notamment, à la création d’emplois, aux exportations, à la promotion des produits québécois, à la formation ainsi qu’à l’agroenvironnement.

Le Rendez-vous des décideurs de mars 1999 a permis, pour sa part, l’adoption à l’unanimité de quatre plans d’action permettant de concrétiser les consensus définis un an plus tôt : Tirer parti d’une nouvelle réalité économique, Les risques d’entreprises à gérer (outils financiers), Un environnement à valoriser (agroenvironnement) et S’investir dans le savoir-faire (R & D et formation).

Le Rendez-vous de mi-parcours

La rencontre de cette année, qui tient lieu de Rendez-vous de mi-parcours, permettra de tracer le bilan au regard des objectifs et des plans d’action définis lors de la Conférence de 1998 et du Rendez-vous de 1999. De plus, elle permettra de convenir des ajustements à apporter aux actions en cours, compte tenu des nouvelles réalités avec lesquelles le secteur devra composer pendant la seconde moitié du parcours (2001-2005). Outre le bilan, les sujets abordés lors de la rencontre seront la transformation alimentaire, la qualité des aliments et l’agroenvironnement.

La transformation alimentaire

Dans le secteur de la transformation, les entreprises évoluent désormais dans un nouveau contexte d’affaires marqué par la récente concentration des réseaux de distribution. Le gouvernement souhaite donc discuter avec ses partenaires du contenu d’une future politique de la transformation afin d’accroître la valeur ajoutée des produits alimentaires et d’aider les entreprises de ce secteur à devenir plus compétitives et davantage axées sur l’innovation. Les résultats des consultations publiques menées par le ministre Arseneau au cours des dernières semaines dans différentes régions du Québec serviront de base aux discussions.à

La qualité des aliments

Compte tenu des exigences de plus en plus élevées des consommateurs envers la qualité et l’innocuité des aliments, les participants au Forum discuteront, entre autres, de la mise en oeuvre du programme de traçabilité qui permettra de suivre les animaux et les aliments de la ferme à la table, assurant ainsi une meilleure protection de la santé publique et positionnant le Québec comme chef de file en Amérique du Nord dans ce domaine.

L’agroenvironnement

Finalement, les échanges porteront sur l’importance de poursuivre le « virage vert » amorcé par les producteurs afin d’assurer l’essor du secteur agricole dans une perspective de développement durable. Il sera notamment question de la mise en oeuvre du principe d’écoconditionnalité, qui consiste à rendre les principaux programmes d’aide financière gouvernementale conditionnels au respect de normes environnementales.

« Cette rencontre de mi-parcours permettra au gouvernement de discuter avec ses partenaires sur les initiatives à mettre de l’avant au cours des prochaines années afin de dynamiser le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Cela signifie, entre autres, favoriser le développement de la valeur ajoutée en misant sur la transformation alimentaire, sécuriser la chaîne alimentaire afin de rassurer les consommateurs quant à la qualité et à l’innocuité des aliments et persister dans nos efforts visant à assurer des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et des milieux de vie », a conclu M. Arseneau.

Le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire réalise annuellement des investissements de 1,5 milliard de dollars, en plus de pourvoir le Québec de 400 000 emplois, soit plus de 10 % des emplois disponibles dans 13 régions. Ce sont quelque 60 000 entreprises qui présentent un chiffre d’affaires combiné de près de 20 milliards de dollars.

L’information concernant ce Rendez-vous de mi-parcours est disponible dans le site Internet du MAPAQ.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires