France : Les pertes des éleveurs de bovins dépassent le milliard de francs

France, 5 décembre 2001 – Une semaine avant l’annonce d’un nouveau volet d’aides aux producteurs de bovins, la FNSEA affirme n’avoir « aucun élément d’information » sur le contenu du plan du 13 décembre. Le syndicat refuse de chiffrer précisément les pertes des éleveurs mais estime qu’« elles dépassent largement le milliard de francs si on doit les compenser en totalité », a précisé Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA. Aucune catégorie d’éleveur n’a été épargnée, mais les producteurs du bassin allaitant ont été particulièrement touchés par la chute des prix, qui a atteint jusqu’à 35%.

L’analyse de leur situation faite par les Directions départementales de l’agriculture ne reflète pas la réalité, mais les informations transmises par les banques. « Avant de solliciter les banques, les éleveurs épuisent toutes les autres solutions y compris celles de la décapitalisation et des retard des paiements des fournisseurs », a expliqué Jean-Michel Lemétayer. La FNSEA juge « inopportun » de réformer l’OCM bovine à l’occasion du « mid-term review » de la Politique agricole commune en juillet 2002 « même si des ajustements sont possibles ». Ce serait trop s’engager avant les négociations de l’Organisation mondiale du commerce.

La FNSEA a l’intention de maintenir la pression sur les industriels et la grande distribution, pour éviter les dérapages des prix et n’exclut pas de mettre sur pied, notamment pour le steak hâché, une politique qui a évité l’effondrement des prix du lait UHT il y a plusieurs années. « Il est anormal que le consommateur paie entre 40 et 60 francs le kilo de steak hâché payé 24 francs aux industriels », a ajouté M. Lemétayer. L’idée serait de « donner une direction pour les premiers prix ».

Source : Les Échos

Commentaires