France : producteurs et transformateurs trouvent un terrain d’entente sur le prix du lait

Paris (France), 3 septembre 2004 – Au terme de négociations difficiles et de nombreuses manifestations, producteurs de lait et industriels ont signé un accord national sur le prix du lait, qui prévoit notamment de limiter la variation des prix dans les deux prochains mois. Le ministre de l’Agriculture, Hervé Gaymard, et les syndicats, à l’exception de la Confédération paysanne, ont salué cette avancée vendredi.

Le ministère souligne dans un communiqué que « cet accord marque la volonté des producteurs et des transformateurs de relever, unis, les défis auxquels est aujourd’hui confrontée la filière laitière française ».

Le ministre a confirmé par ailleurs que l’aide laitière directe, prévue par les textes réformant la Politique agricole commune (PAC), d’un montant de 280 millions d’euros en 2004, serait intégralement versée le 18 octobre prochain aux producteurs de lait.

Hervé Gaymard rappelle aussi que la filière laitière française joue un « rôle essentiel » dans l’économie, employant 400.000 personnes, dont 300.000 au stade de la production, et que la France est le deuxième producteur européen.

Dans un communiqué commun, la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) et les Jeunes agriculteurs (JA) estiment que leur détermination « a payé grâce à la très forte mobilisation des producteurs ».

« Les nouvelles modalités de fixation de l’évolution des prix du lait à la production prendront en compte, en 2004 et pour les années suivantes, l’évolution du marché et l’écart de prix entre la France et l’Allemagne, à la hausse comme la baisse, au-delà d’un maximum admissible », expliquent-ils.

« Concrètement, pour les mois restant de 2004, la baisse des prix sera limitée à 5,92 euros par 1.000 litres, en août et en septembre, et à 7 euros par 1.000 litres en octobre, novembre et décembre », précisent-ils, estimant que la mobilisation des producteurs a « permis d’éviter la confiscation de l’aide laitière au seul profit de la grande distribution ».

La FNPL espère que « cet accord va rendre à l’interprofession laitière la sérénité nécessaire pour relever les vrais défis qui se posent à elle ».

En revanche, la Confédération paysanne dénonce cet accord. Elle estime qu’« après neuf trimestres consécutifs de baisse des prix à la production, cette nouvelle réduction sera lourde de conséquences pour le revenu des producteurs ». Selon le syndicat, cette baisse atteindra « l’équivalent d’un mois et demi de revenu annuel d’un producteur laitier! ».

Considérant que les industriels et les coopératives réussissent « à s’accaparer la majeure partie de l’aide laitière instituée par la PAC », la Confédération paysanne engage les producteurs « à dénoncer cet accord en accentuant la pression sur le terrain, et à exiger une autre politique laitière européenne, basée sur la maîtrise et la répartition des productions ».

La Fédération nationale des industries laitières (FNIL) et la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL) estiment pour leur part que l’accord « donne à la filière des perspectives durables d’amélioration de sa compétitivité face aux enjeux de la nouvelle PAC ».

L’accord a été conclu jeudi soir entre la FNPL, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs d’un côté, et les deux fédérations de transformateurs (FNIL et FNCL) de l’autre.

Jeudi, la collecte du lait avait été fortement perturbée dans plusieurs régions. En Normandie, les agriculteurs avaient bloqué les camions chargés de le recueillir dans les fermes. Dans le Sud-Ouest, trois usines de produits laitiers avaient par ailleurs été paralysés par des producteurs.

Le blocage d’une quatrième laiterie avait été levé dès mercredi soir à Montauban (Tarn), ses dirigeants s’étant engagés à respecter la « journée blanche », et à ne pas recevoir de camions de livraison de lait durant la journée de jeudi.

Source : AP

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération internationale des producteurs de lait (France)
http://www.cniel.com/QuiFait/Fede/FNPL/fnpl.html

Fédération nationale de l’industrie laitière (FNIL)
http://www.cniel.com/QuiFait/Fede/FNIL/fnil.html

Fédération nationale des producteurs de légumes (FNPL)
http://www.fnplegumes.org/

Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA)
http://www.fnsea.fr/

Jeunes agriculteurs
http://www.cnja.com

Commentaires