Investissements de 515 000 $ dans différents projets du secteur des pêches et de l’aquaculture commerciales

Québec (Québec), 19 décembre 2005 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et député de Frontenac, monsieur Laurent Lessard, et la ministre des Affaires municipales et des Régions et ministre responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, madame Nathalie Normandeau, annoncent un engagement financier de 228 000 $ du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) dans différents projets régionaux. Tout en collaborant à la valorisation de l’industrie des pêches et de l’aquaculture, cet appui a contribué à la création ou à la consolidation de 130 emplois directs en Gaspésie en plus de générer des investissements totaux de plus de 515 000 $.

« En réalisant des projets qui permettent l’introduction de nouvelles espèces sur le marché ou l’utilisation de nouvelles technologies, les entreprises concernées contribuent à la diversification des pêches et de l’aquaculture tout en favorisant le développement durable de l’industrie régionale », a précisé le ministre Lessard.

« Je me réjouis des interventions du ministre Lessard, car elles contribuent à l’atteinte des objectifs de développement économique des entreprises gaspésiennes au profit des communautés maritimes », a affirmé la ministre Nathalie Normandeau.

Ainsi, plusieurs projets subventionnés par le MAPAQ ont permis de soutenir la transformation et la promotion de produits marins, dans certains cas des espèces non traditionnelles telles que l’éperlan, la moule et le crabe commun.

Des entreprises actives dans leur milieu
L’entreprise Cusimer de Mont-Louis, que ses efforts de diversification ont amenée, l’an dernier, à ajouter à ses activités la production de l’éperlan, s’est vu accorder une aide financière de 40 216 $ afin d’intégrer dans son usine un nouveau procédé permettant d’effectuer la transformation mécanique de la matière première et, ainsi, d’améliorer sa performance dans la transformation de cette espèce.

Dégust-Mer de Sainte-Thérèse-de-Gaspé, qui a amorcé des opérations de transformation du crabe commun au cours des dernières années, a reçu une aide financière de 8 373 $. Celle-ci a permis d’apporter les modifications requises à son système de filtration des eaux de procédés afin d’optimiser la récupération de la chair de ce crustacé. De plus, grâce à une subvention de 10 000 $ du MAPAQ, l’entreprise réalisera incessamment une analyse de marché pour la commercialisation d’une nouvelle gamme de produits réfrigérés à base de poisson et de crustacés.

Dans le domaine de l’aquaculture, une entreprise mytilicole située dans le secteur de la baie des Chaleurs, Moules Carleton-sur-Mer inc., a bénéficié d’une aide de 70 894 $ afin d’augmenter sa capacité de production de moules d’élevage, contribuant ainsi à assurer un approvisionnement aux entreprises spécialisées dans la transformation de cette espèce.

Signalons aussi que l’entreprise Pêcheries Rivière-au-Renard inc., soutenue financièrement par une subvention de 58 625 $ du MAPAQ, souhaite compléter son année de transformation de la moule bleue d’élevage par la commercialisation d’un volume supplémentaire de plus de 275 000 livres de moules pendant la saison automnale. L’entreprise assurera ainsi, pour la première année, l’approvisionnement de ses marchés sans interruption avec une moule produite exclusivement en Gaspésie.

Enfin, une aide financière de 40 000 $ a été accordée à l’Association gastronomique pour la promotion des produits régionaux de la Gaspésie (Gaspésie Gourmande). Elle servira à réaliser les activités prévues pour la première année du Plan stratégique triennal 2005-2008 de cette association fondée en 1991. Celle-ci regroupe 47 entreprises bioalimentaires de la Gaspésie, dont une douzaine du secteur des produits marins, qui se sont toutes engagées à renforcer la présence des produits gaspésiens sur les marchés québécois tout en y associant une image de qualité.

Conscient de l’importance de l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales pour le développement économique du Québec et de ses régions maritimes, le MAPAQ a inscrit ce secteur d’activité parmi les priorités de son Plan stratégique 2005-2008, plus particulièrement en ce qui a trait au volet Développement économique et régional.

Rappelons que la Gaspésie occupe le premier rang des régions maritimes du Québec pour les retombées économiques de l’exploitation des ressources marines. On y enregistre plus de la moitié des débarquements, tant en matière de volume que de valeur. La pêche commerciale y est pratiquée par 450 capitaines de bateau et plus de 1 000 aides-pêcheurs qui approvisionnent en produits marins environ 35 usines de transformation. Ce secteur procure de l’emploi à plus de 2 000 travailleuses et travailleurs saisonniers. La valeur des expéditions des usines était estimée à près de 100 millions de dollars l’an dernier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires