Ligne de temps

Quatre conseils pour réussir sa 1ere coupe

La 1ere coupe peut représenter de 35% à 45% du total des fourrages récoltés dans une année, d’où l’importance de la faire dans des conditions idéales en recherchant la plus grande qualité possible; on n’a jamais trop de fourrage de qualité.

L’avancement de la maturité fera certainement augmenter le rendement mais fera aussi diminuer la valeur alimentaire de façon significative. Il faudra donc faire un compromis entre ces deux options : rendement ou valeur alimentaire.

Plus la 1ere coupe sera faite hâtivement, plus on disposera d’une marge de manœuvre par la suite. Un retard à la 2eme ou 3eme coupe aura un impact moins élevé sur la valeur alimentaire qu’à la 1ere coupe, surtout que la quantité sera moindre.

1re coupe

Le point primordial à considérer lors de la 1ere coupe est que la qualité fourragère change continuellement. Elle peut varier très rapidement à l’intérieur de 3-4 jours avecla chaleur et l’humidité.

Changements à chaque jour :
– Le niveau de protéine diminue
– La valeur ADF augmente
– La NDF augmente
– La dNDF diminue

Le producteur doit donc:
1- Choisir le rendement ou la valeur alimentaire.
2- Profiter de ce moment, le meilleur de la saison, pour évaluer la population des différentes espèces dans le champ afin de planifier tout de suite le futur.

3- Viser une hauteur de coupe d’environ 3- 4 pouces : regain plus rapide et moins de débris dans le foin ou l’ensilage : meilleure qualité.
4- Fertiliser le plus rapidement après la coupe. Si du purin est étendu, cette opération doit être terminée dans les 4 jours après la coupe au maximum.

Texte de Victor Lefebvre de Pickseed, réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères: http://www.cqpf.ca/.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires