La FCA émettra un « bulletin » évaluant les nouvelles politiques agricoles et le processus suivi

Ottawa (Ontario), 19 décembre 2006 – La Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) a annoncé qu’elle émettra un bulletin évaluant la prochaine génération de politiques agricoles qu’élabore actuellement le gouvernement fédéral. Ce bulletin attribuera également une cote au processus suivi pour formuler ces politiques.

« Il ne fait aucun doute que l’avenir de l’agriculture canadienne est menacé. Nous devons apporter des changements fondamentaux dans ce secteur et y créer des politiques agricoles concurrentielles afin de bâtir une industrie qui est solide et profitable ici au Canada », a déclaré M. Bob Friesen, le président de la FCA. « Il est crucial que nous réussissions, et il s’agit là des résultats que nous devons obtenir pour assurer cette réussite. »

Le gouvernement fédéral a lancé une série de consultations comme point de départ pour la prochaine génération de politiques agricoles. Le bulletin de la FCA renferme une liste de critères dont elle se servira pour mesurer le succès du processus d’élaboration et du produit final. Voici les critères :

1) Un processus d’engagement pour l’élaboration des politiques qui respecte la volonté démocratique de l’industrie de l’agriculture et les solutions proposées par les agriculteurs par l’entremise de leurs organisations au niveau local;

2) La démonstration d’un réel partenariat et d’une véritable collaboration dans le cadre de la formulation de la prochaine génération de politiques agricoles, ne se limitant pas à une simple « consultation »;

3) Une claire vision de l’avenir de l’agriculture canadienne, guidant l’industrie de sorte qu’elle devienne un chef de file mondial en tant que fournisseur de solutions en réponse aux besoins mondiaux dans les domaines de l’alimentation, de la santé, de l’énergie et de l’environnement;

4) Des programmes pratiques prévoyant des mesures d’encouragement qui mettent en place des initiatives durables contribuant au bien public, et notamment à la protection de l’environnement, à la salubrité des aliments et à la santé des animaux;

5) Des programmes de gestion du risque de l’entreprise qui sont prévisibles et souples, sur lesquels on peut compter et qui répondent aux risques extraordinaires, aux subsides faussant les marchés et à la baisse des revenus auxquelles font face les agriculteurs canadiens;

6) Un clair appui pour définir, maintenir et renforcer les structures de commercialisation qui permettent aux agriculteurs canadiens de faire des profits sur les marchés;

7) Des solutions pratiques afin que les jeunes agriculteurs et les agriculteurs potentiels puissent se lancer dans l’industrie et qu’eux et les agriculteurs actuels puissent y prospérer;

8) Un système de réglementation mieux adapté et plus efficace facilitant l’innovation au sein de l’industrie;

9) Des stratégies coordonnées portant sur toute la chaîne de production qui favorisent l’innovation, créent des partenariats, assurent la profitabilité et bâtissent des industries compétitives pour l’avenir.

La FCA continue de développer sa proposition concernant l’adoption d’une loi agricole canadienne et continuera d’insister pour que le gouvernement inclue les idées qu’elle contient dans la prochaine génération de politiques agricoles.

« Au bout du compte, les agriculteurs canadiens s’attendent à être des partenaires à part entière dans l’élaboration de ces nouvelles politiques. Et cela signifie qu’il faut de la collaboration, et non pas uniquement de la consultation », a ajouté M. Friesen. « Il est essentiel que ce processus aboutisse à l’acceptation complète des résultats. Il faut que les agriculteurs voient que le produit final reflètent leurs idées et solutions, qui relèvent du bon sens. Il est impératif pour les familles agricoles à travers le Canada que la prochaine génération de politiques agricoles soit une réussite. »

Fondée en 1935 afin de donner une seule voix unifiée aux agriculteurs canadiens, la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) est le plus important organisme agricole au pays. On trouve, parmi ses membres, des organismes agricoles provinciaux et des groupements nationaux et interprovinciaux de producteurs spécialisés. Par l’entremise de ses membres, la Fédération représente plus de 200 000 agriculteurs canadiens et familles canadiennes d’agriculteurs, d’un océan à l’autre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires