Le Bulletin du mois de décembre est prêt!

Marie-Claude Mainville a la production bovine tatouée au cœur. Le père de Marie-Claude, Orance Mainville, a fondé le Groupe Janor à la fin des années 1970. Marie-Claude a grandi au sein de cette organisation œuvrant en production bovine et céréalière. En mars 2017, c’était le lancement de Boeuf Québec, une initiative de la productrice qui pourrait influencer la production bovine au Québec.

Marie-Claude Minville

Il y a les grains conventionnels : le maïs, le soya et les trois céréales traditionnelles. Et il y a ces nombreux grains qu’on dit spécialisés ou de créneau. Ces derniers intéressent une proportion grandissante de producteurs, alléchés par une prime sur le prix qui vient compenser des exigences techniques souvent plus élevées. Nous avons voulu prendre le pouls de ce marché auprès de ceux qui achètent ces grains.

De plus en plus, les producteurs laitiers québécois s’installent avec des pouponnières adaptées pour l’élevage des génisses. À Saint-Éphrem-de-Beauce, la famille Couture a opté pour un modèle d’étable très populaire dans le Wisconsin. Visite des installations.

2008, la crise économique frappe les États-Unis. Conséquence, les prix offerts aux producteurs de canneberges chutent drastiquement. Au même moment, les coûts d’implantation d’un champ de canneberges ne cessent de croître. Rien pour favoriser une industrie. Pourtant, le Québec a continué de prendre du galon au point d’être aujourd’hui le deuxième producteur mondial de ce petit fruit.

Les effondrements de toit ne sont pas les incidents qui font l’objet du plus grand nombre de réclamations, mais lorsque la catastrophe survient, les dommages matériaux et humains sont si importants qu’ils peuvent mettre en péril une entreprise. Loin d’être une fatalité, il existe des moyens préventifs pour éviter que le pire ne survienne. Voici comment prévenir la catastrophe en sept points.

Vous n’êtes pas déjà abonné au Bulletin des agriculteurs? faites-le en cliquant ici.

à propos de l'auteur

Articles récents de Marie-Claude Poulin

Commentaires