Le Corn Belt se déplace vers le nord

Le Corn Belt se déplace vers le nord! Cette vaste région agricole aux abords du Mississippi et de ses affluents s’étend maintenant jusqu’au Canada.

Dans un article sur Dairy Herd Network, on décrit comment les changements climatiques engendrent dans cette région du monde de véritables changements dans les pratiques agricoles.

Le déplacement du Corn Belt du sud vers le nord s’observe notamment au Kansas, où par manque d’eau, on délaisse la culture du maïs à la faveur du blé, du sorgho et du triticale. En 2012, on a enregistré la plus petite superficie totale en maïs en trois ans.

À 1100 km plus au nord, au Manitoba, on cultive aujourd’hui deux fois plus de maïs-grain qu’il y a dix ans.

Un coup d’oeil du côté de Statistique Canada nous révèle à quel point les producteurs manitobains s’adaptent rapidement aux nouvelles possibilités. Ce printemps, ils ont déclaré avoir établi une superficie record de 875 000 acres en soya. C’est 52,2 % plus qu’en 2011.

La hausse est encore plus spectaculaire dans le cas du maïs. Les superficies aux Manitoba sont passées cette année à 300 000 acres, une augmentation de 66,7 % par rapport à l’an dernier.

Cette migration nordique de la culture du maïs est sans doute aussi aidée par l’amélioration de la génétique des variétés les plus hâtives. Chose certaine, l’industrie suit. Chez Cargill, on reconnaît être en train d’investir dans des infrastructures de plus en plus au nord.

L’agence Reuters rapporte qu’en janvier dernier, le Département de l’Agriculture aux États-Unis a mis à jour sa carte des zones de cultures pour la première fois depuis 1990. Plusieurs régions font maintenant partie de zones qui sont classées 2,78 degrés Celsius plus chaudes qu’à la fin du siècle dernier.

Chez nous, le MAPAQ et la Financière agricole s’apprêtent à dévoiler une nouvelle liste des UTM par municipalité. Plusieurs régions agricoles du Québec se verront accorder 100 UTM de plus.

Commentaires