Le printemps vu par les Américains

Plus chaud et sec semblent être les mots à retenir pour la prochaine saison.

L'organisme météo des États-Unis, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), a fait paraître ses prévisions pour le printemps à venir. Selon les modèles présentés, du temps plus chaud que de saison devrait s'installer partout sur le pays et s'étendre jusqu'au Canada. Les États au nord-ouest pourraient connaître du temps plus froid par contre. La tendance à la chaleur devrait accentuer les sécheresses qui sévissent dans le pays, surtout dans les plaines et le sud-ouest, un effet de La Niña. Il s'agit de l'épisode de sécheresse le plus important aux États-Unis depuis 2013 et affecte 74 millions d'Américains. Les cultures de blé d'hiver ont d'ailleurs déjà souffert des effets du manque de pluie depuis les semis faits en 2020. La NOAA prévoit d'ailleurs que les zones considérées en déficit de pluie devraient s'étendre.

/products/predictions/long_range/lead01/off01_temp.gif

Les zones au nord et à l'est du continent devraient de leur côté voir les zones plus sèches disparaître grâce à des précipitations qui pourraient être plus élevées que la normale. Les risques d'inondations sont dits être modérés dans l'ensemble avec des épisodes plus importants dans le centre des États-Unis et sur la côte Atlantique.

La vidéo en anglais résume les points à retenir pour les prochaines semaines.

https://youtu.be/ZGi__4sLSpo

Une tendance à la douceur qui se confirme ici

Météomédia et Accuweather prévoient tous deux que la douceur s'installera dans la province au cours des prochaines semaines. Le temps doux désigné par des maximums de 10 °C durables devrait "s'installer plus tôt cette année et devrait ainsi donner le ton au printemps (...) tout indique que le Québec aura droit à une saison plus chaude que la normale ", affirme Météomédia. La fin du mois devrait s'inscrire sous la tendance de la chaleur pour s'estomper au début avril, avant de revenir par la suite.

Accuweather abonde dans le même sens en indiquant que le printemps fera possiblement son nid dès la semaine prochaine de manière durable.

Et pour les plus intrépides qui aimeraient avoir une idée des prévisions pour le long terme, il semble que la chaleur sera présente pour encore le début de l'été avec des prévisions de températures au-dessus des normales, selon la NOAA.

/products/predictions/long_range/lead02/off02_temp.gif

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires