Les agriculteurs brésiliens bloquent plusieurs grandes villes

Sao Paulo (Brésil), 1er juin 2005 – Plusieurs milliers d’agriculteurs brésiliens spécialisés dans la culture des céréales ont bloqué des routes avec leurs tracteurs, demandant l’aide du gouvernement face à la sécheresse et aux effets négatifs de la faiblesse du dollar.

Des tracteurs ont été positionnés mardi en travers de plusieurs routes dans de grandes villes des Etats agricoles du Mato Grosso, du Parana, du Rio Grande du Sul, de Goias et de Sao Paulo, a fait savoir la Confédération agricole nationale.

« Nous voulons que le gouvernement et la population se rendent compte des problèmes que connaissent les agriculteurs cette année, problèmes qui les mènent à la faillite », a déclaré le président de l’Union rurale de Londrina, dans l’Etat du Parana, Luiz Fernando Kalinowski.

Les exportations agricoles brésiliennes participent grandement à la croissance du pays, première économie d’Amérique latine, et les agriculteurs estiment que le gouvernement devrait par conséquent davantage les soutenir.

La majeure partie de la production de céréales brésiliennes est destinée à l’exportation.

La sécheresse prolongée qu’ont connue cette année les Etats agricoles du Sud a fortement affecté les récoltes de maïs, de soja et de riz.

Le Brésil s’est mis à importer du maïs et du riz à ses voisins du Mercosur pour contrer les pertes de production liées à la sécheresse, mais les agriculteurs brésiliens estiment que cela entraîne les prix à la baisse.

Aux termes de la charte du Mercosur, sorte de marché commun au sein de l’Amérique latine, les ventes de céréales d’un pays à l’autre de la zone sont en grande partie exemptes de droits douaniers.

Source : Reuters

Commentaires