Les Phénix de l’environnement 2008 : des finalistes du secteur agricole

Québec (Québec), 29 mai 2008 – La remise des Phénix de l’environnement 2008 s’est déroulée, à Québec, au Salon rouge de l’Assemblée nationale, en présence de Mme Line Beauchamp, ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, de Mme Maryse Gaudreault, députée de Hull, représentant le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation et ministre du Tourisme, M. Raymond Bachand, et des autres partenaires du concours.

Les Phénix de l’environnement rendent hommage à l’excellence des contributions à la protection de l’environnement et au développement durable.C’est ce qu’ont prouvé les 16 récipiendaires des Phénix de l’environnement. Lejury de ce prestigieux concours a retenu 38 candidatures parmi les nombreuxprojets soumis dans sept catégories. En effet, des individus, des organismes,des municipalités, des médias ou des entreprises pouvaient soumettre leursréalisations exceptionnelles dans l’une des catégories suivantes : protection,restauration ou mise en valeur des milieux naturels et de la biodiversité,gestion des matières résiduelles, éducation et sensibilisation,réalisation-entreprise, recherche-développement, réalisation-jeunesse etdéveloppement durable.

Voici la liste des finalistes 2008 reliés à l’agriculture

Finaliste, catégorie Groupe environnemental, organisme à but non lucratif ou individu
Groupe d’intervention pour la restauration de la Boyer
Mise en valeur de la biodiversité de la rivière Boyer Sud
Le Projet de mise en valeur de la biodiversité de la rivière Boyer Sud duGroupe d’intervention pour la restauration de la Boyer vise à démontrer quel’adoption de bonnes pratiques agricoles, associée à des travaux derestauration et d’aménagement, peut améliorer la qualité de l’eau d’un bassinversant et en favoriser la biodiversité.

Le projet possède de solides assises scientifiques et techniques,favorisant la réalisation de nombreux travaux sur le terrain et de multiplesactivités de sensibilisation. Il se distingue également par une importantemobilisation du milieu basée sur une approche constructive intégrant lesdimensions culturelle et éducative.

Finaliste, catégorie Groupes environnementaux, organismes sans but lucratif et individus
Collectivités écologiques Bas-Saint-Laurent
Etude sur la gestion intégrée des matières putrescibles municipales etcommerciales
Co-éco a mené un projet pilote afin d’évaluer trois méthodes de gestiondes matières organiques. Les essais se sont déroulés de janvier 2006 à juin2007 dans trois municipalités de la MRC de Kamouraska. Le principal aspectnovateur du projet consistait à composter des résidus mixtes (résidusorganiques/effluents d’élevage) à la ferme.

Pour ce faire, l’organisme a travaillé de concert avec l’ITA campus de LaPocatière afin d’obtenir un suivi agronomique rigoureux. L’ensemble des testseffectués démontre que le compostage mixte des résidus constitue un choix trèsintéressant tant pour les municipalités que pour les agriculteurs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Concours Les Phénix de l’environnement
http://www.phenixdelenvironnement.qc.ca

Commentaires