Les producteurs laitiers, dernières victimes de la flambée des coûts des facteurs de production chez les producteurs d’aliments

Ottawa (Ontario), 7 juillet 2008 – Les Producteurs laitiers du Canada ont demandé la semaine dernière à la Commission canadienne du lait de décréter une augmentation immédiate de 3,5 cents le litre de lait vendu par les fermes. Ilsont réitéré leur demande dans le cadre de consultations que la Commission atenues au sujet de la flambée des augmentations de coûts dans les fermeslaitières.

« Les producteurs laitiers sont pris dans l’étau des coûts élevés pour lesplus importants facteurs de production dans leurs fermes », a dit JacquesLaforge, président des Producteurs laitiers du Canada. « Nos données pour lapériode d’octobre 2007 à août 2008 révèlent que les prix du carburant aurontaugmenté de plus de 40 %, ceux des aliments pour animaux de près de 20 % etceux des engrais et des herbicides de 46 %. Ce sont là des hausses trèsimportantes pour toute entreprise. De nombreux agriculteurs à l’échelle duCanada comptent sur l’augmentation réclamée pour rester solvables. »

Les producteurs laitiers ont pressé la Commission d’agir le plusrapidement possible étant donné l’importance des augmentations dont ils sontvictimes. Il y a un long décalage entre la formule qu’utilise la Commissionpour calculer les coûts de production du lait dans les fermes et leur capacitéde majorer leurs prix pour refléter effectivement les coûts de la situationactuelle. Avant même que l’écart soit comblé par application de la formule,les coûts auront progressé encore plus.

« Dans les circonstances actuelles, croyons-nous, la Commission devraitintervenir sans plus tarder pour faire contrepoids à ces augmentations decoûts. Une augmentation intérimaire atténuerait plus tôt les pressions quereprésentent ces coûts pour les producteurs et permettrait d’éviter uneaugmentation dramatique à l’hiver, une augmentation qui risquerait deperturber la stabilité de nos marchés », de poursuivre M. Laforge.

Les producteurs laitiers restent déterminés à fournir les produits de laplus grande qualité possible. Malgré l’urgence ressentie dans les fermes,l’offre de lait et les prix des produits du lait sont stables et lesconsommateurs continueront de trouver un vaste choix de produits laitiersnutritifs dans les supermarchés.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du lait (CCL)
http://www.cdc.ca

Les Producteurs laitiers du Canada
http://www.producteurslaitiers.org

Commentaires