L’internet des objets à la ferme

Une ferme "intelligente" qui s'occupe des tâches monotones, la prochaine révolution?

L’internet des objets est une nouvelle forme de technologie qui veut optimiser certains processus et faciliter la vie des producteurs. L’entreprise blueRover de Kitchener, en Ontario, donne comme exemple la surveillance des réglages de la température des silos pour s’assurer que le séchage ou l’entreposage suive son cours sans anicroche. Ou encore un système qui avertirait les fournisseurs lorsqu’un silo serait presque vide.

L’Ontarienne blueRover désert actuellement des entreprises un peu partout en Amérique du Nord dans les secteurs de l’agriculture et de l’alimentation. Elle met au point de nouvelles façons rentables de prévenir les producteurs agricoles lorsque les conditions ne sont pas optimales à la ferme et au sein de la chaîne du froid.

Articles connexes

« Nos activités sont axées sur l’innocuité des aliments et les autres résultats commerciaux qui permettent aux entreprises d’atténuer les risques, d’assurer la conformité, de diminuer les coûts et de se distinguer des concurrents », affirme Kyle  Arbuckle de blueRover.

« Nous associons les capteurs, l’analyse des données et les processus automatisés au sein d’une plateforme sécurisée. Les données sont visualisées en temps réel, afin que les équipes puissent repérer les problèmes importants à la ferme, à l’usine de transformation, à l’entrepôt, au cours du transport ou dans toute autre circonstance dans laquelle ils peuvent se produire », ajoute-t-il.

La société a déjà lancé sur le marché un produit appelé SafeFood. Ce service qui permet aux utilisateurs de surveiller leurs installations frigorifiques et leurs biens réfrigérés en temps réel pour garantir la conformité, la qualité et l’innocuité des aliments.

Dans le secteur des technologies, blueRover est considérée comme étant une entreprise généraliste en ce qui concerne l’IdO. Cela signifie qu’elle met au point toutes les composantes d’un système, des capteurs aux serveurs et du matériel aux logiciels.

Les clients sont en mesure de faire le suivi des points de données importants, comme la température, l’heure, l’humidité et d’autres facteurs de contrôle de la qualité.

« Nous nous efforçons de résoudre les problèmes dans ce domaine et nous éliminons les tâches monotones comme la collecte, la saisie et l’analyse manuelles des données », poursuit M. Arbuckle. « On peut se servir de la technologie de blueRover pour moderniser toute tâche de suivi de la température ou de l’approvisionnement pour en faire une tâche “intelligente”. Nous créons des solutions. »

Source: AgInnovation Ontario

Commentaires