Machinisme agricole : un bilan 2001 très mitigé

France, 21 mars 2002 – Bilan contrasté pour la filière du machinisme agricole, dont les principaux représentants (SNCVA, SEDIMA, SYGMA et SECIMA) viennent de présenter, à Nantes, la bilan 2001. Le marché français a ainsi connu une forte baisse, puisqu’il a reculé de 10,6 % en valeur courante, à 3,37 milliards d’euros (28 % pour les tracteurs, 72 % pour les machines agricoles).

Toutefois, la pénétration des industries françaises s’est accrue sur leur marché domestique, puisque leurs ventes n’ont reculé que de 9,5 %, à 1,14 milliard d’euros, contre un recul de 11 %, à 2,23 milliards d’euros. La France (8 % du marché mondial) reste néanmoins le premier importateur mondial de machines agricoles, et le deuxième pour les tracteurs.

Cette baisse des ventes a eu un impact direct sur l’industrie française du machinisme agricole, dont la production a reculé de 3,2 %, en valeur courante, à 2,45 milliards d’euros. Mais elle enregistre un importante satisfaction sur le front des exportations, puisque ces dernières ont progressé de 5 % en 2001, à 1,31 milliard d’euros, représentant aujourd’hui 53 % de la production totale. Première destinations de ces ventes à l’export : l’Europe de l’Est (27,5 %), suivie de l’Amérique du Nord (25 %)

Les perspectives 2002 de la filière, quant à elles, restent plutôt sombre : les experts tablent en effet sur une baisse d’environ 5 % des machines vendues en 2002.

Source : Les Échos

Commentaires