Ligne de temps

Maïs : un peu plus de toxines en 2014

Les taux de toxines dans le maïs-grain en Ontario sont plus élevés cette année que l’an dernier. L’enquête annuelle du ministère de l’Agriculture révèle que 9 % des 202 échantillons prélevés affichent un niveau de DON supérieur à 2 ppm.

En 2013, seulement 2 % des échantillons dépassaient le seuil de 2 ppm. C’est beaucoup moins qu’en 2011, alors que 23 % des échantillons avaient dépassé ce seuil.

L’enquête de 2014, qui s’est réalisée à partir d’échantillons prélevés du 14 au 17 octobre, révèle aussi que très peu de maïs dans l’Est ontarien porte un taux de toxines supérieur à 2 ppm. Les conditions de croissance dans cette région proche du Québec sont semblables à celles de la Montérégie.

Sur cette carte, on ne voit qu’un seul « C » (plus de 2 ppm) dans l’Est ontarien.

Cliquer pour agrandir.

Cliquer pour agrandir.

Les experts du ministère de l’Agriculture de l’Ontario estiment que les niveaux de toxines dans le maïs cette année ne devraient pas être une source de préoccupation pour les utilisateurs. Toutefois, la vigilance est de mise, afin de détecter les niveaux de pourriture de l’épi, de dommages par les insectes et de DON dans les champs.

Cette année, il s’avère que les concentrations élevées de DON (plus de 5 ppm) semblent associées de près avec des épis dont s’est nourri le ver-gris occidental du haricot. Les dommages par ce ravageur favorisent le développement des moisissures de l’épi et des toxines.

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires