Maïs transgénique: les pays de l’UE toujours divisés sur une levée du moratoire

Bruxelles (Belgique), 30 avril 2004 – Les pays de l’Union européenne restent divisés sur la question des OGM. Pour la deuxième fois en une semaine, la levée du moratoire sur la commercialisation d’une marque de maïs transgénique a été bloquée à Bruxelles en raison de l’opposition persistante d’une partie d’entre eux.

Les experts de huit des 15 pays de l’UE se sont prononcés en faveur d’une autorisation de la commercialisation du maïs de la firme américaine Monsanto, une proportion qui s’est avérée insuffisante en vertu de la pondération du système de vote, a précisé Reijo Kemppinen, porte-parole de la Commission européenne.

Lors de ce vote, l’Allemagne et l’Espagne se sont abstenues, tandis que le Danemark, la Grèce, le Luxembourg, l’Autriche et le Portugal ont voté contre la levée du moratoire de fait en vigueur depuis six ans.

Le vote négatif du comité d’experts a pour effet de renvoyer la décision au niveau des ministres de l’Agriculture, qui ont trois mois pour se prononcer.

Toutefois, il n’est pas certain que ces derniers réussissent mieux que les experts à sortir de l’impasse actuelle. Ainsi, lundi dernier, les 15 ministres de l’Agriculture n’étaient déjà pas parvenus à se mettre d’accord sur une levée ou un maintien du moratoire sur un autre marque de maïs transgénique, celui de la firme suisse Syngenta, préférant renvoyer la décision à la Commission.

Ce renvoi pourrait signifier la fin du moratoire d’ici quelques semaines ou mois. En effet, depuis la plainte déposée par les Etats-Unis devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Commission européenne s’est ralliée à une levée du moratoire sur la commercialisation des organismes génétiquement modifiés (OGM).

Source : AP

Commentaires