Mille agronomes réunis à Québec en 2012

Le plus important rassemblement d’agronomes au monde aura lieu l’an prochain à Québec.

Du 17 au 21 septembre 2012, l’Ordre des agronomes du Québec accueillera dans la Capitale nationale les quelque 1000 participants attendus au Ve Congrès mondial des agronomes.

Ce congrès est celui de l’Association mondiale des agronomes (AMIA), qui regroupe des professionnels en provenance essentiellement d’Europe et d’Amérique latine.

L’AMIA a été fondée en 1994 à Santiago, au Chili. Son acronyme provient du nom en espagnol de l’association : Asociación Mundial de Ingenieros Agrónomos. Ses congrès antérieurs se sont tenus au Chili, au Mexique, au Brésil et en Espagne.

« C’est la première fois que le congrès a lieu dans un pays d’agriculture nordique », a indiqué Sophie Gendron, agent de projet à l’Ordre des agronomes du Québec.

Le congrès aura trois langues officielles : le français, l’anglais et l’espagnol. Selon Sophie Gendron, l’AMIA rejoint encore peu d’agronome des États-Unis. Certains d’entre eux seront invités à prononcer des conférences, ce qui pourrait inciter leurs pairs à participer au congrès.

Le thème du congrès sera « Nourrir le monde », décliné en de multiples volets, comme la production, la valorisation des pratiques et des denrées et les politiques agricoles.

L’organisation sera assurée principalement par l’Ordre des agronomes du Québec, appuyé d’une firme spécialisée en gestion d’événements. Le président du congrès est l’agronome québécois Michel Saint-Pierre, appuyé d’une demi-douzaine d’autres agronomes faisant partie du comité organisateur.

L’AMIA regroupe 44 organisations représentant plus de 350 000 professionnels en agronomie. Elle s’est donnée le mandat d’unifier et de représenter les associations d’agronomes du monde entier, afin de favoriser la pratique de la profession, de promouvoir le développement économique social et rural et de défendre les intérêts du milieu agronomique.

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires