Nouveau programme de protection du revenu agricole

Ottawa (Ontario), 11 décembre 2003 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a lancé un nouveau programme visant à protéger le revenu des agriculteurs du Canada. Ce lancement marque un tournant décisif pour le Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA), plan historique d’une valeur de 5,2 milliards de dollars.

Le Programme canadien de stabilisation du revenu agricole (PCSRA) – élément clé du CSA – est maintenant officiellement en vigueur. Son lancement exigeait la participation des deux tiers des provinces représentant 50 pour cent de la production agricole au Canada. Grâce à la signature, aujourd’hui, par l’Ontario, d’un accord de mise en oeuvre du CSA, le niveau de participation vient de dépasser ce seuil.

« Le lancement de ce nouveau programme est essentiel pour les agriculteurs, a affirmé M. Vanclief. Le programme offre l’assurance d’un financement à long terme en matière de protection du revenu et permet aux agriculteurs de planifier pour l’avenir. Je tiens à remercier toutes les provinces; elles ont travaillé fort pour que nous en arrivions à cette étape cruciale. Toutes les négociations qui ont précédé ce moment ont porté fruit et nous sommes maintenant en mesure d’offrir un programme qui aidera grandement le secteur. »

Les négociations dans le but de développer des options additionnels pour le PCSRA se poursuivront après le lancement de ce dernier. Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Agriculture examinent actuellement des modifications proposées, notamment en ce qui a trait à la couverture des marges négatives par le truchement du programme canadien agricole de stabilisation du revenu. Un producteur obtient une marge négative lorsque ses dépenses admissibles sont plus élevées que son revenu admissible. Grâce aux modifications proposées, le programme offrirait aux producteurs une protection pouvant atteindre 60 pour cent de leur marge négative pourvu que certaines conditions soient respectées. Les autres modifications proposées au PCSRA incluent la hausse du plafond gouvernemental relatif aux montants versés à une exploitation, de 975 000 dollars à trois millions de dollars et la simplification du dépôt requis pour l’année 2003.

Le PCSRA sera révisé annuellement. Les options de dépôt pour l’année 2004 et au delà seront révisés à la première année. Le programme étant lancé, Agriculture et Agroalimentaire Canada expédie présentement par la poste des avis personnalisés aux producteurs de la Colombie-Britannique, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador. En Alberta, en Ontario, au Québec et à l’Île-du-Prince-Édouard, le programme proposé est mis en oeuvre par les administrations provinciales.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA)
http://www.agr.gc.ca/canadaentete/

Programmes financiers pour l’agriculture
http://www.agr.gc.ca/ffp

Commentaires