Ouverture des États généraux de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme

Québec (Québec), 18 octobre 2006 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et leader adjoint du gouvernement, monsieur Claude Béchard, prendra part à l’ouverture des États généraux de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme qui se déroulent au Centre des congrès de Québec jusqu’au 20 octobre, sous la présidence d’honneur de monsieur Jean-Paul L’Allier. Le ministre en profitera pour souligner la pertinence d’une telle rencontre et l’importance que l’avenir des municipalités soit vu sous l’angle du développement durable.

« Les changements environnementaux qui affectent notre planète nous imposent de redéfinir notre vision de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire. Je suis heureux d’offrir mon concours aux États généraux qui permettront aux professionnels, élus, employés, chercheurs et étudiants de discuter des enjeux et de proposer des pistes de solutions pour assurer un développement durable de nos collectivités », a déclaré le ministre Béchard.

La contribution financière du gouvernement du Québec s’élève à 60 000 $, dont 45 000 $ du ministère des Affaires municipales et des Régions et 5 000 $ de chacun des trois ministères suivants, soit le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, le ministère des Transports et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.

« L’heure est venue de donner un second souffle à l’aménagement du territoire au Québec par une approche mieux intégrée. Dans cette perspective, les spécialistes qui participent aux États généraux de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme apporteront par leur réflexion un éclairage essentiel en vue d’un développement durable du Québec », a souligné la ministre des Affaires municipales et des Régions, madame Nathalie Normandeau.

« La planification de l’aménagement de la zone agricole revêt une importance capitale pour le développement du secteur agroalimentaire et la cohabitation harmonieuse des divers usages du territoire. Les États généraux sont l’occasion pour y réfléchir en tenant compte des particularités du milieu et des enjeux sociaux qui s’y dessinent », a affirmé le ministre Vallières.

« C’est avec beaucoup d’intérêt que le ministère des Transports s’associe aux États généraux de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, a déclaré le ministre des Transports et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, monsieur Michel Després. En effet, le Ministère élabore des plans de transport dans toutes les régions du Québec. Ces plans guident nos actions futures et nous permettent de déterminer les priorités d’intervention les plus aptes à répondre aux besoins de déplacement des personnes et des marchandises sur un territoire donné, et ce, dans le respect du développement socio-économique et durable du Québec. »

Les États généraux de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme sont une première au Québec. Ils réunissent plus de 400 participants, notamment des aménagistes, des urbanistes et des élus, venus discuter des enjeux auxquels fait face le Québec d’aujourd’hui, tant en milieu urbain qu’en milieu rural. Le ministère des Affaires municipales et des Régions procède actuellement à la révision de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. C’est donc avec beaucoup d’intérêt qu’il suivra les échanges qui se tiendront dans le cadre de cette rencontre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec
http://www.menv.gouv.qc.ca

Commentaires