Planification agroenvironnementale en Colombie-Britannique

Ottawa (Ontario), 26 février 2004 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Bob Speller, a annoncé que le gouvernement du Canada et la British Columbia Investment Agriculture Foundation avaient conclu un accord de 34 millions de dollars visant le lancement d’un programme de planification agroenvironnementale en Colombie-Britannique.

La British Columbia Investment Agriculture Foundation et le British Columbia Agriculture Council (BCAC) assureront, au nom des gouvernements fédéral et provincial, la prestation de ce programme destiné aux agriculteurs, le programme Canada-Colombie-Britannique de planification agroenvironnementale.

« La sensibilisation à l’environnement et l’adoption de priorités environnementales à la ferme porteront leurs fruits et déboucheront sur des pratiques agricoles qui amélioreront la gestion de nos ressources foncières et hydriques, et ce, dans l’intérêt de tous les Canadiens, a déclaré M. Speller. Nous continuerons à collaborer avec tous nos partenaires à la conception d’outils pratiques qui contribueront à faire du secteur de l’agriculture un secteur économiquement viable et judicieux sur le plan environnemental. »

« Les plans agroenvironnementaux fourniront aux agriculteurs des outils et de l’information supplémentaires et aideront à accroître la confiance du grand public dans le secteur de l’agriculture, a indiqué le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Pêches de la Colombie-Britannique, M. John van Dongen. L’application de saines pratiques environnementales peut véritablement hausser la rentabilité d’un agriculteur. »

« Le rôle de premier plan que joue l’industrie dans la prestation de ce programme constitue un pas en avant pour les producteurs de la Colombie-Britannique, a fait savoir le président du BCAC, M. George Hamilton. Nous nous attendons à ce que l’amélioration de la gérance environnementale à la ferme, en plus de contribuer à la protection de l’environnement, se traduise par une norme renforcée en matière de salubrité des produits cultivés en Colombie-Britannique. »

La planification agroenvironnementale est un processus volontaire et confidentiel. Les producteurs qui décident de participer au programme devront prendre part à un atelier sur les plans agroenvironnementaux dans leur région, évaluer les risques environnementaux associés à leur exploitation agricole, établir un plan d’atténuation des risques cernés, et présenter le plan, qui sera examiné de manière confidentielle par un planificateur agréé du BCAC.

Le producteur qui dispose d’un plan agroenvironnemental complet et approuvé sera admissible pour présenter une demande d’incitatifs financiers. L’argent lui servira à réduire les risques environnementaux que présente son exploitation agricole et qui sont énoncés dans son plan d’action. Le montant des incitatifs variera en fonction des mesures à prendre. L’agriculteur recevra les fonds une fois qu’on aura constaté que la mise en oeuvre a été effectuée.

Outre le programme provincial de planification agroenvironnementale, le BCAC sera responsable de la prestation de volets du Programme de couverture végétale du Canada qui a été créé par le gouvernement fédéral. Des incitatifs seront aussi offerts au titre des volets Zones cruciales et Brise-vent du Programme de couverture végétale du Canada pour les pratiques de gestion des terres adoptées en vertu du programme de planification agroenvironnementale et destinées précisément à améliorer la santé des zones riveraines et à promouvoir l’intégration de brise-vent dans les systèmes agricoles.

Par l’intermédiaire du programme de planification agroenvironnementale, le gouvernement fédéral injecte plus de 24 millions de dollars, ce qui inclut l’aide financière au titre du Programme de couverture végétale du Canada. La province de la Colombie-Britannique fournit plus de 10 millions de dollars. Cet investissement aidera les producteurs à cerner les risques environnementaux actuels et potentiels que présentent leurs terres et à mettre en oeuvre une vaste gamme de pratiques de gestion, décrites dans un plan d’action individuel, visant à réduire les risques.

Le Programme de couverture végétale du Canada est une initiative quinquennale de 110 millions de dollars du gouvernement du Canada dont l’objectif est d’aider les producteurs à améliorer leurs méthodes de gestion des pâturages, à protéger la qualité de l’eau, à réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi qu’à accroître la biodiversité et à mettre en valeur les habitats fauniques.

Pour obtenir plus de renseignements sur le programme Canada-Colombie-Britannique de planification agroenvironnementale, les producteurs peuvent communiquer avec le coordonnateur des plans agroenvironnementaux du British Columbia Agriculture Council, M. Niels Holbek, en composant le (250) 334-6547.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires