Portrait agricole et agroalimentaire du Centre-du-Québec

Drummondville (Québec), 30 janvier 2008 – L’industrie bioalimentaire régionale contribue de façon notable à l’économie du Centre-du-Québec. Soutenant plus de 19 000 emplois, cette industrie génère des revenus importants, soit 1 milliard de dollars en agriculture et 1,4 milliard de dollars de livraison en transformation alimentaire, et elle engendre des investissements de près de 180 millions de dollars en 2005. C’est ce qu’a dévoilé aujourd’hui la Direction régionale du Centre-du-Québec du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) en procédant au lancement du portrait agricole et agroalimentaire de la région.

Ce document vise à permettre aux différents acteurs du milieu économique régional de partager une vision commune de l’agriculture et de l’agroalimentaire du Centre-du-Québec. Il s’avère en outre un outil indispensable à la planification du développement régional.

« L’industrie bioalimentaire centricoise représente une base entrepreneuriale déterminante pour stimuler la vitalité économique des municipalités rurales et des villes », a affirmé M. Luc Couture, directeur régional du MAPAQ. « Les élus et les décideurs locaux et régionaux disposeront d’un outil efficace pour mettre au point des plans d’action qui tiennent mieux compte des occasions d’affaires possibles et du potentiel du secteur agroalimentaire. Nous souhaitons d’ailleurs entamer une tournée pour présenter aux MRC le portrait agricole et agroalimentaire de leur territoire et les soutenir dans leur démarche de planification », a-t-il ajouté.

Mieux organiser l’aménagement du territoire, développer une vision de l’agriculture et de l’agroalimentaire qui soit partagée par l’ensemble de la société, positionner le Centre-du-Québec comme région reconnue pour la richesse de son terroir, diversifier l’économie en misant sur la valeur ajoutée des produits : voilà autant de défis qui doivent mobiliser les acteurs de la région. Aussi le portrait régional indique-t-il des pistes d’action pour orienter les décideurs dans leurs stratégies de développement.

Une valeur économique considérable
Le portrait de l’agriculture et de l’agroalimentaire révèle l’importance de ces secteurs pour le Centre-du-Québec. En effet, l’industrie bioalimentaire soutient environ 19 100 emplois dans la région, soit 1 emploi sur 6. À lui seul, le secteur agricole procure quelque 6 500 emplois, alors que le volet de la transformation, en progression constante, emploie 4 400 personnes. Le bioalimentaire constitue également une source d’importants revenus. Ainsi, en 2005, l’agriculture régionale a engendré des revenus de l’ordre de 1 milliard de dollars. De plus, l’industrie bioalimentaire centricoise suscite de nombreux investissements, évalués à près de 180 millions de dollars.

L’agriculture, secteur en mutation
Moins nombreuses qu’il y a 25 ans, les 3 448 entreprises agricoles du Centre-du-Québec s’avèrent toutefois plus productives. Lait, canneberges, céréales, produits de l’érable, viandes, produits biologiques et petits fruits ne sont que quelques exemples des productions qui se sont taillé une position enviable dans la région. Bien qu’elle soit diversifiée, l’agriculture tire 70 % de ses recettes des productions animales, principalement des productions laitière, porcine et avicole.

L’industrie bioalimentaire centricoise repose également sur la culture des céréales et des fourrages pour nourrir le cheptel. Ainsi, en 2006, la superficie moyenne des terres cultivées dans la région était de 89 hectares par entreprise, alors que la moyenne québécoise était de 81 hectares. Ces superficies moyennes ont doublé depuis 1981. De façon générale, ce sont les cultures annuelles, telles que celles du maïs-grain et du soya, qui ont pris le plus d’expansion. La culture de la canneberge a permis au Centre-du-Québec de se distinguer en réunissant 39 des 44 producteurs du Québec et 92 % des superficies consacrées à cette culture.

Le rôle économique de la transformation alimentaire
La transformation bioalimentaire connaît une forte activité dans le Centre-du-Québec. Avec des livraisons de 1,4 milliard de dollars, un produit intérieur brut (PIB) qui atteignait 210 millions de dollars en 2005 et quelque 4 400 emplois, le secteur de la transformation joue un rôle économique majeur. Produits laitiers, fromages de spécialité qui font la réputation de la région, abattage et conditionnement de la viande, aliments pour animaux témoignent de la variété des activités qui caractérise les 165 entreprises de transformation alimentaire de la région. Notons que ce sont l’abattage des animaux et la transformation des viandes et des produits laitiers qui créent le plus d’emplois.

Le secteur tertiaire : restauration, commerce de gros et de détail
Comparativement à la plupart des régions, l’activité économique dans le Centre-du-Québec se concentre davantage dans les secteurs primaire et secondaire. Le secteur tertiaire constitue ainsi un maillon moins développé par rapport à la moyenne provinciale. En 2005, il représentait 26 % du PIB et soutenait 43 % des emplois de l’industrie bioalimentaire régionale.

Des portraits pour chacune des MRC
Le portrait agricole et agroalimentaire du Centre-du-Québec est le premier d’une série de six documents. Au printemps 2008, le Ministère publiera les portraits agricoles et agroalimentaires de chacune des cinq MRC de la région. Ces documents seront publiés dans le site Internet du Ministère, à l’adresse suivante : www.mapaq.gouv.qc.ca/centreduquebec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires