Projet de construction de l’oléoduc Pipeline Saint-Laurent entre Lévis et Montréal-Est : le rapport de la commission est public

Québec (Québec), 10 septembre 2007 – À la demande de la ministre duDéveloppement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, leBureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) rend public son rapport d’enquête et d’audience publique sur le Projet deconstruction de l’oléoduc Pipeline Saint-Laurent entre Lévis et Montréal-Estpar Ultramar ltée. Ce mandat d’enquête et d’audience publique a débuté le 12 mars dernier. La commission, chargée de l’examen du projet, était présidée par M. Michel Germain, secondé par M. François Lafond, commissaire.

La commission a recueilli les préoccupations et opinions des participantsà l’audience et elle a analysé, entre autres, les éléments suivants :

  • la raison d’être du projet;
  • le choix de la solution ainsi que du tracé;
  • l’acceptabilité du projet par le milieu;
  • les risques technologiques;
  • les répercussions sur les milieux agricole, forestier, humain et naturel;
  • la présence d’un oléoduc sur le territoire.

La commission est d’avis que le transport de 100 000 barils/jour deproduits pétroliers entre Lévis et Montréal-Est par oléoduc est avantageux parrapport au transport par train ou par navire à l’égard de la sécuritépublique, de la flexibilité, de la fiabilité et des émissions de gaz à effetde serre.

La commission propose la formation d’une table de concertation afin deréexaminer certaines portions contestées du tracé de l’oléoduc projeté enMontérégie et de tenter de dégager un consensus.

La disponibilité du rapport
Vous pouvez consulter le rapport dans les centres de documentation duBAPE, dans ceux ouverts dans le milieu visé de même que dans le site Internetdu BAPE. Vous pouvez également en faire lademande au bureau du BAPE, soit en communiquant par courriel à l’adresse[email protected], soit en composant le 418 643-7447 ou, sansfrais, le 1 800 463-4732.

Rappelons qu’au cours de la première partie de l’audience publique, lacommission a tenu 10 séances publiques à Plessisville, Saint-Étienne-de-Lauzonet Saint-Hyacinthe. En deuxième partie, 9 séances publiques tenues à Beloeil,Princeville, Saint-Étienne-de-Lauzon et Saint-Hyacinthe, ont permis à lacommission de recevoir 81 mémoires et d’entendre 3 présentations verbales dela part des personnes, des groupes, des organismes et des municipalitésintéressés par ce projet.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE)
http://www.bape.gouv.qc.ca/

Commentaires