Projet-pilote de haies brise-neige et brise-vent en milieu agricole

La Pocatière (Québec), 14 juin 2007 – C’est lors d’un point de presse à La Pocatière en marge du 10e Congrès nord-américain d’agroforesterie, que le Jour de la Terre lance la plantation de 32 500 arbres dans divers projets de haies brise-neige et brise-vent en milieu agricole.

Au terme de la première phase du Défi relevé vert de Desjardins, réalisé dans le cadre du programme du Jour de la Terre, a vu le jour une initiative visant l’implantation d’arbres au paysage agricole au Québec. Ainsi, une association entre le Mouvement Desjardins, le Jour de la Terre Québec, l’Union des producteurs agricoles (UPA) et l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) mènera à la plantation de 32 500 arbres sous forme de haies sur une large portion du territoire agricole québécois.

Les agriculteurs du Québec plantent 30 000 arbres
De leur côté, les producteurs agricoles planteront cette année 30 000 arbres, que l’on retrouvera sous forme de haies brise-vent dans quelque 75 fermes du Québec. « L’UPA est particulièrement fière de participer à ce projet mobilisateur et de permettre, grâce à l’engagement de ses agriculteurs, à la concrétisation du Défi relevé vert Desjardins », explique Laurent Pellerin, président de l’UPA. « Ces projets s’inscrivent d’ailleurs en parfaite continuité avec les autres activités de plantation d’arbres réalisées par le monde agricole. À tous les ans, les agriculteurs et agricultrices du Québec plantent en effet des milliers d’arbres sur leurs terres agricoles, soit pour aménager des haies brise-vent, protéger les rives des cours d’eau ou encore pour conserver ou aménager des boisés », souligne M. Pellerin. Ces gestes concrets s’ajoutent donc aux nombreuses autres initiatives du monde agricole qui travaille quotidiennement à développer une agriculture durable en protégeant l’environnement.

Des arbres au service de la sécurité routière
Dans le cadre de ce partenariat, 2 500 arbres feront office de haies brise-neige le long de diverses routes régionales. Coordonnées par André Vézina, ingénieur forestier professeur à l’ITA, ces plantations constituent un projet-pilote qui servira à démontrer l’impact des arbres sur la réduction du déneigement de la zone protégée et, d’autre part, sur l’amélioration de la visibilité routière. « L’efficacité de cette technique se doit d’être mise de l’avant », renchérit Pierre Lussier, directeur du Jour de la Terre Québec, « un récent rapport du coroner René Duval émis en janvier 2007 pour le ministère des Transports, concernant le carambolage survenu sur l’autoroute 40 en février 2006, recommande même de planter des arbres pour réduire la force des vents et la poudrerie ».

Multiples bénéfices des haies en milieu agricole
Les bénéfices des arbres en milieu agricole sont réels et nombreux. Ces projets de haies limiteront l’érosion éolienne des sols et agiront comme un filtre biologique améliorant la qualité de l’eau. De plus, les arbres permettront de réduire les odeurs et le bruit, d’enrichir la biodiversité, d’embellir le paysage, de sécuriser l’utilisation des routes en hiver, tout en contribuant à la réduction des gaz à effet de serre.

À propos du Défi relevé vert Desjardins
Le Défi relevé vert de Desjardins proposait la plantation d’un arbre pour chaque membre qui adoptait le relevé de compte virtuel plutôt que le compte papier (ou livret), incluant celui de la carte de crédit Visa de Desjardins. Desjardins a atteint 92 % de son objectif triennal de 100 000 arbres, et ce, en quelques mois seulement! Ce succès inespéré aura permis, dans toutes les régions du Québec ainsi qu’en Ontario, la plantation d’un total de 92 295 arbres, assurée par le Jour de la Terre Québec. L’initiative de Desjardins permettra de reboiser l’équivalent de plus de 110 terrains de football, sans compter les importantes économies de papier qui en résulteront.

10e Congrès nord-américain d’agroforesterie
Le 10e Congrès nord-américain d’agroforesterie se tient à l’Université Laval à Québec du 10 au 13 juin 2007. L’objectif du Congrès est d’encourager le développement et l’adoption de pratiques de gestion durables du territoire rural axées sur l’intégration d’arbres au paysage. Les bandes riveraines arborées, les haies brise-vent, les systèmes sylvopastoraux, les cultures intercalaires et les cultures sous couvert forestier sont les principales techniques qui seront abordées dans le cadre du Congrès ; ces pratiques rejoignent le programme de plantations du Jour de la Terre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Desjardins
http://www.desjardins.com

Institut de technologie agro-alimentaire de La Pocatière
http://www.italp.qc.ca/

Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe
http://ita.qc.ca

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires