Près de 50 millions de dollars investis pour l’amélioration de la santé et du bien-être animal

Sainte-Marie (Québec), 6 mai 2008 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, a annoncé des mesures favorisant la consolidation des efforts déployés à l’égard de la santé animale et accentuant ceux qui ont trait au bien-être animal.

Cette annonce fait suite au dévoilement public, le 6 mars dernier, de la « vision gouvernementale d’avenir pour l’agriculture et l’agroalimentaire québécois ». Elle concerne l’une des priorités de travail de la prochaine année que le ministre a établies dans la foulée du rapport Pronovost.

Une stratégie intégrée de prévention et de surveillance
« La population a maintes fois exprimé ses préoccupations à propos de la santé et du bien-être animal. Ainsi, avec les différents partenaires, nous nous assurerons du respect des normes internationales les plus élevées en matière de santé et de bien-être animal. Il s’agit là d’une autre expression de notre leadership dans le domaine à l’échelle du Canada », a déclaré le ministre Lessard.

Ainsi, au cours des 5 prochaines années, une somme de 2,5 millions de dollars sera allouée au développement d’une stratégie intégrée de prévention et de surveillance ayant pour objet la santé et le bien-être animal. Pour ce faire, un groupe de travail formé de différents partenaires sera mis sur pied afin d’établir cette stratégie de manière concertée. Cet investissement est dans le sillon de l’engagement financier de 60 millions de dollars, sur une période de 5 ans, pris par le gouvernement québécois à l’occasion du dernier discours du budget.

Une entente MAPAQ-UPA-Vétérinaires
Une somme de 45,6 millions de dollars répartie sur 3 ans est également prévue pour le renouvellement de l’entente relative au Programme d’amélioration de la santé animale au Québec (programme ASAQ). Rappelons que ce programme soutient l’accessibilité à la ferme des soins vétérinaires curatifs et préventifs pour tous les élevages à la grandeur du territoire québécois ainsi que la distribution de médicaments vétérinaires à un coût uniforme pour tous. La nouvelle entente comporte en outre une aide financière pour l’établissement d’une relève en matière de soins vétérinaires dans certaines régions du Québec où la situation se révèle plus difficile sur ce chapitre.

« Cette collaboration confirme de nouveau l’engagement du gouvernement et celui de ses partenaires dans la prévention et l’amélioration de la santé animale. Nos efforts dans ce domaine permettent au Québec de réaffirmer sa position de chef de file en étant la seule province à offrir un programme d’aide pour l’amélioration de la santé animale », a affirmé le ministre Lessard.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires