Publication des résultats de la troisième phase du Plan d’action Saint-Laurent

Québec (Québec), 26 août 2003 – Les deux coprésidents du Plan d’action Saint-Laurent Vision 2000, Mme Mimi Breton, représentante du gouvernement duCanada et M. Pierre Baril, représentant du gouvernement du Québec, sontheureux d’annoncer la parution du Rapport quinquennal 1998-2003 de latroisième entente de concertation Canada-Québec sur le Saint-Laurent quiconstitue le bilan des réalisations.

Le rapport fait le point sur les activités réalisées dans chacun des domaines d’intervention de la troisième phase : implication communautaire, agriculture, biodiversité, industriel et urbain, navigation et santé humaine.Des résultats marquants pour l’écosystème du Saint-Laurent ont été atteintsgrâce à la concertation et à l’engagement de treize ministères et organismesgouvernementaux partenaires de SLV 2000.

« Les résultats, obtenus au cours de cette troisième phase du Pland’action Saint-Laurent, qui visait l’accroissement de l’engagement descommunautés riveraines du Saint-Laurent, la protection de la santé humaine etcelle de l’écosystème du Saint-Laurent confirment la pertinence etl’efficacité d’une approche fondée sur le partenariat et la concertation », ontdéclaré les coprésidents.

Plusieurs initiatives sont dignes de mention. Soulignons, entre autres,la mise sur pied d’un programme conjoint de suivi de l’état du Saint-Laurent,l’élaboration d’une stratégie de navigation durable sur le Saint-Laurent, laréalisation de près d’une centaine de projets de transfert et de développementtechnologiques contribuant à réduire l’utilisation des pesticides ainsi que laprotection de cent huit mille nouveaux hectares d’habitats naturels.

Par ailleurs, dans le domaine Implication communautaire, plus d’unecentaine de groupes de citoyens ont mis en oeuvre 135 projets locaux grâce àl’appui financier du programme Interactions communautaires. De plus, lesquatorze comités Zones d’intervention prioritaire (ZIP), localisés tout lelong du Saint-Laurent, ont réalisé, dans leur communauté respective, un grandnombre de projets de conservation, de restauration et de mise en valeur desressources et des habitats prévus dans leur plan d’action et de réhabilitationécologique (PARE).

D’autres résultats sont aussi mis en évidence, notamment l’acquisition deconnaissances liées aux répercussions des variations des niveaux d’eau, auxrisques encourus par la population lors de la consommation de produitsaquatiques ou lors de la pratique d’activités récréatives dans les eaux duSaint-Laurent. Il faut mentionner également les résultats des interventionsvisant la réduction de la pollution à la source, spécialement dans les petiteset moyennes entreprises et ceux des travaux favorisant l’accès au fleuve dansune dizaine de municipalités du Québec.

Le rapport permet également de prendre connaissance des dépenses engagéespar les gouvernements du Canada et du Québec, pour la période de juin 1998 àmars 2003, de l’évaluation des avantages et des coûts socioéconomiques et desfaits saillants des quinze dernières années.

« Tout en poursuivant le travail considérable déjà accompli, lespartenaires du Plan d’action Saint-Laurent auront de grands défis à relever,dans l’avenir, en vue de préserver l’intégrité écologique du Saint-Laurent enraison de nouveaux enjeux dont la pollution générée par la croissance urbaine,l’adaptation aux changements climatiques, les variations des niveaux d’eau etla multiplication des usages », ont souligné les coprésidents.

Ce rapport est disponible sur le site Internet de Saint-Laurent Vison2000. On peut aussi obtenir une copie du document au Bureau de coordination SLV 2000 au 1141, route del’Eglise, Sainte-Foy, au numéro de téléphone suivant : (418) 648-3444.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Saint-Laurent Vision 2000
http://www.slv2000.qc.ec.gc.ca

Commentaires