Québec consolide son aide au SEREX

Amqui (Québec), 4 avril 2002 – La secrétaire d’Etat à la Recherche, à la
Science et à la Technologie et déléguée régionale du Bas-St-Laurent,
Mme Solange Charest, en compagnie de la députée de Matapédia, Mme Danielle
Doyer, a annoncé l’attribution d’une aide financière de 1,4 M$ au Service de
recherche et d’expertise en transformation des produits forestiers (SEREX)
pour l’acquisition et la rénovation d’un édifice.

D’entrée de jeu, la secrétaire d’Etat a annoncé que le ministère de la
Recherche, de la Science et de la Technologie octroie 1,4 M$ au SEREX afin
qu’il puisse se doter des infrastructures essentielles pour l’accroissement de
sa capacité d’innovation. Cette subvention s’inscrit dans le cadre du Plan
d’accélération des investissements publics annoncé lors du budget de novembre
dernier.

Rappelons que plus tôt cette année, le gouvernement du Québec a engagé
une somme de 838 500 $ dans le cadre d’une entente spécifique pour permettre
le démarrage du SEREX. Cette entente visait à adapter l’action gouvernementale
aux particularités de la région du Bas-St-Laurent, c’est-à-dire le
développement de l’industrie de la transformation du bois, un créneau
d’excellence reconnu. Cette contribution financière du Québec se détaille
comme suit :


Ministère des Régions : 366 000 $
Ministère de la Recherche, de la Science et de la Technologie : 200 000 $
Société de diversification économique des régions : 200 000 $
Conseil régional de concertation et de développement
du Bas-St-Laurent : 50 000 $
Ministère de l’Industrie et du Commerce : 22 500 $

« La mise sur pied du SEREX par le Centre matapédien d’études collégiales
et le Cégep de Rimouski, il y a quatre ans, s’inscrit parfaitement dans le
virage que les régions du Québec ont entrepris vers l’économie du savoir. Par son action, le gouvernement du Québec facilite le développement des secteurs d’excellence, tel que celui de la deuxième et troisième transformation du bois dans la région de la Matapédia, afin d’assurer pleinement la création d’emplois de qualité », a souligné Mme Solange Charest.

Un tel projet aura des retombées fort importantes pour la région. En
effet, il est projeté que la consolidation des activités du SEREX permettra
l’implantation de nouvelles usines, le soutien en recherche appliquée pour les
entreprises du secteur, l’optimisation des paramètres d’opération, la
formation de nouveaux chercheurs de même que le développement et la
fabrication de produits à valeur ajoutée. « Grâce à l’accroissement de ses
activités de recherche, il est réaliste de penser que deux entreprises de
densification du bois seront créées au Québec, dont une dans la Vallée-de-la-
Matapédia. Chaque usine générera jusqu’à une cinquantaine d’emplois
permanents », a conclu Mme Charest.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’Industrie et du Commerce

http://www.mic.gouv.qc.ca/index.html

Ministère des régions

http://www.sdr.gouv.qc.ca/

Ministre de la Recherche, de la Science et de la Technologie

http://www.mrst.gouv.qc.ca

SEREX

http://www.serex.qc.ca/

Commentaires