Québec bonifie son aide à la suite de la grève du CN

Le gouvernement du Québec versera 5,2 M$ de plus aux 60 M$ déjà remis aux producteurs de maïs-grain ayant dû faire face à une hausse de prix importante lors de la crise du propane de novembre dernier. Cette mesure d’aide exceptionnelle, versée par La Financière agricole du Québec (FADQ), “vise à atténuer les répercussions négatives de la pénurie et de la hausse du prix du propane au cours de l’automne 2019”, indique le gouvernement.

L’aide financière prend la forme d’un montant forfaitaire maximal de 23,50 $ par hectare de maïs-grain récolté à partir du 19 novembre 2019. Le maïs-grain qui a été séché ou qui devait l’être avec le propane en 2019 est admissible. Le montant maximal d’aide par producteur est de 50 000 $. La mesure s’adresse aux entreprises qui utilisent le propane pour le séchage du maïs-grain et dont les superficies produites ont été récoltées après le début de la grève du CN.

La grève du CN s’est produite pendant une des pires récoltes des dernières décennies, marquée par du temps froid, de la neige et des dommages causés par le vent dans plusieurs régions. Les difficultés d’approvisionnement en gaz propane ont causé une pénurie qui a été suivie par une hausse des prix une fois la grève du CN terminée.

Cette compensation se veut une réponse du MAPAQ aux demandes reliées au Programme d’assurance récolte (ASREC) et aux besoins qui n’auraient pas été couverts par les programmes d’assurance.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires