Tous les éleveurs de la vallée du Fraser ont la permission de reconstituer leurs troupeaux

Ontario (Canada), 9 juillet 2004 – Tous les éleveurs de la zone à haut risque ont eu la permission de reconstituer leurs troupeaux à compter du 9 juillet. Cette date marque la 21ième journée depuis que la dernière installation a été dûment nettoyée et désinfectée. Les oiseaux installés dans un lieu antérieurement infecté doivent premièrement avoir un résultat négatif au test de dépistage de l’influenza aviaire puis être soumis à un test de dépistage hebdomadaire pendant une période de quatre semaines si les installations en question se sont avérées dûment nettoyées et désinfectés depuis moins de 60 jours.

« Nous franchissons aujourd’hui une étape importante de notre route vers la reprise des activités normales, affirme Bob Speller, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre responsable de l’Agence canadienne d’inspection des aliments. La persévérance et l’esprit de collaboration de toutes les personnes touchées par cette épizootie sans précédent ont été déterminants dans la relance de l’industrie de la volaille de la Colombie-Britannique. Il reste encore du travail à faire, mais voyons la lumière au bout du tunnel. »

Maintenant, toutes les installations de la zone de contrôle sont prêtes à être repeuplées. Les permis de transport décrits ci-après s’appliqueront uniformément dans toute la zone, à l’exception des installations qui avaient été infectées, lesquelles demeureront en quarantaine.

Contrôle des déplacements

  1. Il est permis d’introduire les oiseaux vivants dans la zone de contrôle et de les déplacer à l’intérieur de celle-ci. Seuls les oiseaux de compagnie et les pigeons peuvent être transportés hors de la zone de contrôle.
  2. Il est permis d’introduire les oeufs de couvaison dans la zone de contrôle et de les déplacer à l’intérieur de celle-ci. Il est toutefois interdit de transporter ces oeufs à l’extérieur de la zone de contrôle.
  3. Il est permis d’introduire les oeufs de consommation classifiés par le fédéral dans la zone de contrôle et de les déplacer à l’intérieur de celle-ci. Le transport vers les détaillants de la C.-B. est permis. Par contre, il est interdit de transporter ces oeufs hors de la C.-B.
  4. Il est permis de transporter des produits de la volaille, notamment la chair, à l’intérieur de la zone de contrôle. Le transport hors de la zone de contrôle est assujetti à certaines restrictions.

L’Agence continuera d’évaluer la nécessité d’imposer des restrictions sur les déplacements tout en demeurant vigilante et à l’affût d’information sur la situation de la maladie dans la vallée du Fraser. Aussi, en discutant avec les intervenants de l’industrie et des provinces l’Agence évaluera les conséquences de l’élimination des restrictions au transport avant que le Canada n’ait été déclaré exempt de la maladie à l’échelle internationale. Ce statut, qui est prescrit par l’Organisation mondiale pour la santé des animaux, est accordé six mois après la destruction du dernier troupeau infecté aux pays qui mettent en oeuvre des mesures d’éradication de la maladie.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Commentaires