Transformation des produits aquatiques : le prix McFee décerné à un employé du MAPAQ

Québec (Québec), 19 octobre 2004 – M. Luc Leclerc, de la Direction de l’innovation et des technologies du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, s’est vu décerner le prix Earl P. McFee à l’occasion de la 49e réunion de l’Atlantic Fisheries Technology Conference (AFTC) qui s’est tenue tout récemment à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Cette distinction, obtenue en reconnaissance de l’excellence de son travail dans le domaine de la technologie de la transformation des produits marins, souligne également sa contribution au développement de l’AFTC ainsi que sa collaboration avec l’industrie et les chercheurs gouvernementaux et universitaires.

Diplômé de l’Université Laval et chercheur en technologie des produits aquatiques, M. Leclerc travaille dans ce domaine depuis 1984 au sein du Centre technologique des produits aquatiques (CTPA), à Gaspé, dont le mandat consiste à mettre en valeur les coproduits et les nouvelles biomasses marines ainsi qu’à développer des procédés de conservation, tout en offrant plusieurs services techniques aux entreprises. Les travaux du nouveau lauréat du prix McFee portent principalement sur les traitements thermiques et d’autres procédés de conservation des aliments, de même que sur les produits réfrigérés prêts à consommer. Son champ d’intérêt englobe également les aspects technico-réglementaires de la transformation des produits aquatiques. Il a aussi réalisé plusieurs projets en collaboration avec les universités québécoises et divers centres de recherche. Outre ses fonctions de chef d’équipe, M. Leclerc assume la responsabilité de l’usine pilote, du laboratoire de développement de produits et du laboratoire d’essais physico-chimiques qui sont rattachés au CTPA.

L’attribution du prix McFee traduit aussi une sincère reconnaissance à l’égard de la vingtaine de membres du personnel faisant partie du CTPA, tout comme envers la Direction de l’innovation et des technologies, dont M. Leclerc relève, pour son engagement à soutenir le développement de l’industrie des pêches et de l’aquaculture. Quant au MAPAQ, il encourage les efforts visant à stimuler la coopération entre les chercheurs et les entreprises du Québec.

Lieu privilégié de partage de connaissances et de technologies innovatrices, l?AFTC joint aujourd’hui un important réseau de chercheurs. En juin 2003, le retentissant succès de la première conférence commune de l’AFTC et du WEFTA (West European Fisheries Technology Association) venait confirmer l’intérêt toujours bien présent pour une idée lancée dans les années 50 par Earl P. McFee.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires