Un cas de DEP au Québec

Un cas de diarrhée épidémique porcine a été détecté dans une pouponnière

L’Équipe québécoise de santé porcine (EQSP) a indiqué mardi avoir confirmé un cas de DEP ou diarrhée épidémique porcine. Ce dernier a été trouvé dans un élevage de 3700 porcelets, en pouponnière, à Saint-Damase, en Montérégie. Tous les porcelets de ce site proviennent d’une même maternité où il y a absence de signes cliniques de DEP, mais des tests sont en cours pour en confirmer le statut.

L’EQSP ajoute dans son communiqué que le propriétaire de l’élevage a été avisé et qu’il a mis en place une quarantaine. Il travaille en collaboration avec l’EQSP pour le déploiement du plan d’action contre la DEP et pour l’application de mesures rehaussées en biosécurité. Les éleveurs se situant dans un rayon de 5 km du site de production contaminé ont été avisés de la situation par le Service de la mise en marché des Éleveurs de porcs.

Une enquête épidémiologique est également en cours afin de déterminer la source potentielle de contamination du troupeau. Cette enquête comporte les activités de transport de même que toute autre source de contamination croisée potentielle en lien avec les intervenants ayant eu des contacts récents avec ce site de production.

Le virus s’attaque aux systèmes digestifs des porcs de tous âges, mais le porcelet a un risque de mortalité plus élevé.

L’EQSP a ajouté qu’elle communiquera toute information sur l’évolution de la situation.

Deux cas de DEP ont été recensé en Alberta le mois dernier. Le premier cas au Canada remonte en 2014 en Ontario. Les États-Unis ont de leur côté été sévèrement touché en 2014 par une épidémie qui a décimé une partie du cheptel porcin.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires