Un nouveau partenariat avantageux pour les agriculteurs

Summerland (Colombie-Britannique), le 10 août 2000 – Un collège universitaire et deux niveaux de gouvernement ont uni leurs efforts aujourd’hui en concluant une nouvelle entente qui devrait avoir des retombées positives sur le secteur agricole et agroalimentaire de la région de l’Okanagan.







Le comité universitaire de Summerland a pour objectif d’aider à créer des possibilités de formation en agronomie et en technologie agricole dans la région de Summerland.


Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, était présent à Summerland pour signer un protocole d’entente (PE) en vertu duquel le Centre de recherches agroalimentaires du Pacifique (CRAP) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, l’Okanagan University College (OUC) et le comité universitaire de la municipalité de Summerland travailleront en collaboration dans le cadre de divers projets.

« La recherche et le développement sont d’une importance capitale pour la compétitivité de l’économie agricole d’aujourd’hui, a souligné M. Vanclief. Le secteur évolue à un rythme sans précédent et la recherche de haut niveau est l’une des meilleures façons de tirer parti des nouvelles possibilités. Le PE nous aidera à faire en sorte que les agriculteurs et les transformateurs d’aliments locaux aient accès au réseau de recherche le plus efficace possible. »

Le PE aidera les trois organismes concernés à étendre leurs activités conjointes de recherche et d’éducation ainsi qu’à mettre sur pied des programmes et projets d’échange de documentation, d’étudiants, de spécialistes et de chercheurs. En outre, il aidera à jeter les bases d’une nouvelle initiative de formation et de perfectionnement en horticulture pour les Premières nations de la région.

« Il s’agit d’une entente importante qui crée une relation de travail entre le CRAP, l’OUC et la municipalité de Summerland, a fait remarquer la présidente de l’OUC, le Dre Katy Bindon. Il en résultera des projets et des programmes qui auront des retombées positives sur la recherche, le secteur agroalimentaire, l’éducation postsecondaire et l’économie de la région. »

« Nous avons là un partenariat naturel, a enchaîné le président du comité universitaire de Summerland, M. Al Klar. Comme le CRAP a d’imposantes ressources scientifiques et intellectuelles à sa disposition et que l’OUC a un rôle éducatif et scientifique à jouer, il était tout à fait normal de conjuguer nos efforts. »

Le comité universitaire de Summerland a pour objectif d’aider à créer des possibilités de formation en agronomie et en technologie agricole dans la région de Summerland. « Il s’agit d’une première étape très importante à laquelle nous sommes fiers de participer, a ajouté M. Klar. Nous avons vu notre collectivité mettre sur pied deux organismes dynamiques et tous les yeux sont maintenant tournés vers le développement futur. »

« Un volet important de l’entente prévoit que les parties doivent inciter d’autres organismes intéressés à participer, a expliqué le directeur de l’OUC pour la région sud de l’Okanagan, le Dr Allan Markin. Nous chercherons à obtenir la collaboration de la collectivité scientifique, des établissements d’enseignement et des gens d’affaires à nos projets. »

Les trois parties prenantes au PE nommeront des représentants qui se réuniront au moins deux fois par année pour passer en revue les activités menées dans le cadre de l’entente et discuter des initiatives conjointes à venir.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires