Une récente analyse donne une fausse représentation du marché canadien des produits biologiques

Ottawa (Ontario), 2 mai 2005 – D’après l’Organic Trade Association (OTA), la récente analyse des données de Statistique Canada, recueillies entre 2000 et 2003, sur la production de fruits et de légumes biologiques présente une image déformée du marché canadien des produits biologiques.

L’analyse, rédigée par William Parsons, apparaît dans l’édition d’avril2005 de Regards sur l’industrie agro-alimentaire et la communauté agricole,rapport publié par la Division de l’agriculture de Statistique Canada. L’étudeest axée uniquement sur un segment de la production de fruits et de légumesbiologiques, soit sur les fermes qui vendent leurs produits directement auxconsommateurs à la ferme ou au marché fermier.

« Cette analyse est fondée sur une approche étroite et n’est pasreprésentative de l’état de l’agriculture biologique du Canada dans sonensemble », a déclaré Katherine DiMatteo, directrice générale de l’OTA. « Enoutre, l’étude ne fait pas la différence entre les fermes certifiéesbiologiques et celles qui ne le sont pas. »

Mme DiMatteo a précisé que les fermes certifiées biologiques ont faitl’objet d’une inspection par une tierce partie afin d’assurer qu’ellesutilisent des pratiques agricoles biologiques acceptables qui favorisent unsol sain, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas recours aux pesticides rémanents ettoxiques ni aux engrais.

Par ailleurs, l’étude ne tient pas compte des fruits et des légumesbiologiques vendus aux distributeurs, ni de la vaste majorité de fermiersbiologiques qui exploitent d’autres produits.

Le rapport « ‘Certifié biologique’ Aperçu du marché biologique au Canadaen 2003 », publié par Agriculture et Agroalimentaire Canada, dénombre 3 317agriculteurs certifiés biologiques au Canada. Ce total comprend des éleveursd’animaux de ferme, des producteurs laitiers, des producteurs de céréales, desacériculteurs ainsi que des producteurs de fruits et de légumes ayant tousobtenu l’homologation biologique. Au Canada, plus de un million d’acres sontactuellement exploités pour la production biologique et 13 400 acresadditionnelles sont en voie d’obtenir la certification.

La demande des consommateurs crée une occasion de marché pour lesexploitants agricoles certifiés biologiques au Canada. En plus des fermiersbiologiques, le Canada compte 455 transformateurs et manutentionnairescertifiés biologiques.

L’Organic Trade Association est une association commerciale quireprésente le secteur des produits biologiques en Amérique du Nord. Ses1 600 membres comprennent entre autres des exploitants agricoles, desexpéditeurs, des transformateurs, des organismes d’homologation, desassociations fermières, des distributeurs, des importateurs, des exportateurs,des consultants et des détaillants. Fondée en 1985, l’OTA encourage ladurabilité globale en assurant la promotion et la protection de la croissancedu commerce de produits biologiques diversifiés.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organic Trade Association (OTA)
http://www.ota.com/

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires