Bilan des Cultures
Producteurs de Grains du Québec
Réseau végétal Québec
ANCQ inc, Association des négociants en céréales du Québec Inc.

Semaine se terminant le 11 juin

Semaine se terminant le 11 juin

Aperçu


Bayer

Début du mois de juin préoccupant

Le mois de juin débute avec de nombreux défis pour les producteurs du Québec. En tête de liste, il ne fait aucun doute que le manque d’eau, voire la sécheresse dans certains cas, constitue maintenant une inquiétude grandissante.

« Il a environ 40 % du soya qui est émergé, le reste ou en partie devrait émerger d’ici le week-end suite à la pluie de vendredi dernier dans certains champs. Il risque d’y avoir une faible population due au manque d’eau.  La semaine prochaine, une évaluation devrait être faite pour voir si des resemis pourraient être faits par endroit si la pluie peut être au rendez-vous. » – Dominic Dubuc – Ferme Dom Inc. – Montérégie-Ouest

« Nous avons grandement besoin d’eau dans la région. Le maïs commence à démontrer des symptômes de sécheresse. Il a repris de la couleur cette semaine avec la chaleur et pousse rapidement. » – Annie DesRosiers – Pioneer – Mauricie/Lanaudière

« Croissance variable dans le maïs à l’intérieur de chacun des champs due à la sécheresse. Certains plants ont 6 feuilles alors que d’autres ont 2 feuilles. » – William Overbeek – Les Fermes Overbeek Inc.- Montérégie-Est

« Stress hydrique important généralisé et cas de resemis causé par le gel dans le soya. » – Stéphane Myre – Bayer – Montérégie-Est

Selon les observations de plusieurs participants, les effets de la sécheresse se font spécialement sentir dans les champs plus lourds. On souligne aussi à répétition des problèmes de levées, la présence de vers fil-de-fer, de chrysomèle du haricot et même d’outardes…

Pour les rendements, les faibles populations observées dans certains cas risquent aussi d’avoir des répercussions.

En date de ce jeudi 10 juin, les données recueillies révèlent que 95 % du maïs était émergé, 1 % de moins qu’à pareille date l’an dernier. Pour le soya, l’émergence a progressé de 9 % dans la dernière semaine à 92 %, 2 % de moins que l’an dernier. 49 % du soya avait atteint le stade trifolié, un bond de 39 % en une semaine, mais 20 % de moins qu’à pareille date l’an dernier. Malgré les conditions difficiles et sèches, l’état des cultures se sera dans l’ensemble stabilisé pour le moment au cours de la dernière semaine, dans un état jugé « correct », mais sans plus, autant dans le maïs que dans le soya, selon les observations des participants. Un coup d’œil à la carte de l’état des cultures selon les régions permet de constater que ce sont principalement les régions plus au nord et à l’est qui s’en tirent le mieux (Estrie, Centre-du-Québec et Capitale Nationale/Chaudière-Appalaches).

L’indice d’observation de la sécheresse continue cependant de plonger, avec des conditions qui sont dans l’ensemble plus sèches que l’an dernier. La moyenne des observations fait passer cette semaine plusieurs régions en état de sécheresse : Montérégie-Centre/Sud, Montérégie-Est, Centre-du-Québec et Mauricie/Lanaudière.

Maïs


Pioneer

Soya


G3 Canada Limited

Conditions de croissance


Sollio & Grains Québec

États des cultures


Les entreprises LaFrance, Division Grains Inc.

Vous aimeriez participer à cette évaluation hebdomadaire, n’hésitez pas à nous contacter ou encore inscrivez-vous à notre liste des participants en remplissant le formulaire suivant. Il nous fera plaisir de communiquer avec vous et de vous transmettre les informations nécessaires pour vous joindre à nous. Le sondage a lieu chaque semaine, du mardi au jeudi midi, et ne prend qu’une trentaine de secondes à compléter.

MERCI À NOS COMMANDITAIRES

à propos de l'auteur

Collaborateur

Tournée des grandes cultures

La Tournée des grandes cultures est un organisme à but non lucratif qui diffuse et organise des évènements pour informer le secteur des grains sur l'état et les rendements des cultures de maïs et de soya au Québec.

Articles récents de Tournée des grandes cultures

Commentaires