Faites vos jeux, les paris sont ouverts!!

Jean-Philippe Boucher agr., MBA [email protected]

Il y a un peu plus d’un an, j’avais fait le pari avec un collègue que le prix du maïs atteindrait et dépasserait peut-être même 8$ le boisseau à la bourse au cours de 2011. J’ai perdu mon pari…  il a atteint 7,9975 $ le boisseau en juin dernier.

Un an plus tard, nouvelle mise au jeu, mais cette fois-ci toute la question est de tenter de prévoir jusqu’où le maïs reculera au cours de 2012 et puis 2013?

Pour ceux qui sont adeptes de recherches et de lectures sur Internet, nul besoin de fouiller bien loin pour rapidement découvrir que les perspectives s’annoncent plutôt sombres. Les spécialistes qui prévoient un prix du maïs à la bourse qui pourrait être d’aussi peu que 4,25 et même moins de 4 $ le boisseau ne sont pas rares. Autrement dit, si on ne tient pas compte de la valeur de la « base », le prix du maïs pourrait retourner à moins de 160 $ la tonne selon certains.

Si l’on jette un coup d’œil sur le comportement du prix du maïs à la bourse depuis 10 ans (voir graphique), on constate aussi effectivement qu’il est fort possible que le prix du maïs puisse retourner sans grandes difficultés à moins de 4,50 le boisseau. Même si le contexte n’est certainement pas le même,  on peut d’ailleurs faire un parallèle intéressant avec 2008, année au cours de laquelle le prix du maïs s’est effondré de 4$ le boisseau en l’espace de 6 mois.

Mais cette négativité à laquelle fait face le prix du maïs n’est par contre pas très surprenante. Il n’y a qu’à penser à l’incroyable récolte américaine record de plus de 375 millions de tonnes qui nous pend au bout du nez.** Et grâce au début de saison très hâtif, à moins que des avaries météorologiques majeures n’aient lieu, d’importantes quantités de maïs devraient rapidement inonder le marché dès même la fin août selon certains.

J’ai recroisé la semaine dernière ce collègue avec qui j’avais fait un pari sur le prix du maïs l’an dernier. Selon lui, 4$ le boisseau n’est pas impossible cette année. Pour ma part, je reste cette fois-ci un peu plus prudent et partagé. À mon avis, soit qu’il amortisse sa chute jusqu’à 4,25, soit qu’il s’effondre bien en dessous de 4 $ le boisseau. Les jeux sont ouverts !!

 ** Le dernier record était de 332,5 millions de tonnes établi à l’automne 2009

à propos de l'auteur

Collaborateur

Jean-Philippe Boucher

Jean-Philippe Boucher est agronome, M.B.A., consultant en commercialisation des grains et fondateur du site Internet Grainwiz. De plus, il rédige sa chronique mensuelle Marché des grains dans le magazine Le Bulletin des agriculteurs.

Commentaires