La menace d’une récolte record de maïs aux États-Unis toujours bien présente…

Jean-Philippe Boucher agr., MBA [email protected]

Hier, le département américain de l’agriculture (USDA) a révélé que plus de 50% des semis de maïs étaient déjà complétés. Officiellement… 53%. C’est très, très, très rapidement comme rythme d’ensemencements. La dernière fois qu’on a vu ça, c’était en 2010 alors qu’au début mai, 68% des semis de maïs étaient complétés.

À moins que dame nature ne collabore pas d’ici la prochaine récolte, les producteurs américains demeurent ainsi toujours sur le point de produire la plus importante quantité de maïs de l’histoire des États-Unis, soit plus de 350 à 360 millions de tonnes contre seulement 314 millions de tonnes l’an dernier.

Pire!!! Selon les données historiques de l’équipe d’Allendale Inc. (une firme américaine d’analyse des marchés agricoles), par le passé, en 14 occasions sauf 6 au cours desquelles les semis de maïs ont été aussi hâtifs que cette année le USDA a révisé à la hausse le rendement moyen prévu aux États unis.

Autrement dit, si actuellement le USDA prévoit un rendement moyen de 164 boisseaux/acre (10,29 TM/ha), en raison des semis très rapides, il se pourrait très bien que le rendement moyen soit revu à la hausse dès la semaine prochaine, dans son rapport mensuel du 10 mai 2010. Selon Allendale Inc, cette possible révision serait à 166,2 boisseaux/acre (10,43 TM/ha), ce qui pourrait alors amener la prochaine récolte américaine de maïs à être de plus de 370 millions de tonnes!!! De quoi sérieusement donner des sueurs froides aux vendeurs de maïs l’an prochain…

** Par comparaison, rappelons cependant qu’en 2010 la menace d’une récolte record de maïs a été omniprésente tout au long de la saison aux États-Unis jusqu’à ce que le début de récolte est lieux et confirme de moins bons rendements que prévu. Couplé à partir de ce moment aux problèmes rencontrés dans le blé (sécheresse exceptionnelle en Russie) et à une très forte demande de maïs dans le monde, le prix du maïs a alors amorcé une hausse exceptionnelle de sa valeur qui lui aura permis d’atteindre par la suite en juin 2011 un record de tous les temps à près de 8$US le boisseau (315 $US la tonne). **

à propos de l'auteur

Collaborateur

Jean-Philippe Boucher

Jean-Philippe Boucher est agronome, M.B.A., consultant en commercialisation des grains et fondateur du site Internet Grainwiz. De plus, il rédige sa chronique mensuelle Marché des grains dans le magazine Le Bulletin des agriculteurs.

Commentaires