Nouvelle journée éprouvante pour les prix des grains

Jean-Philippe Boucher agr., MBA [email protected]

Le département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) a présenté comme à chaque mois son fameux rapport mensuel sur l’état de l’offre et la demande de grains aux États-Unis et dans le monde. Et comme à chaque fois, ce rapport servira de point d’assise sur lequel les marchés se baseront pour déterminer le comportement des prix des grains des prochaines semaines. Alors?! À quoi peut-on s’attendre?

Tout d’abord, avec les fortes ventes à l’exportation de maïs et de soya américain des dernières semaines, disons que les marchés s’attendent assez sérieusement à voir leurs inventaires être revus à la baisse aux États-Unis d’ici la récolte. En moyenne à 19,25 millions de tonnes dans le maïs et 6 millions de tonnes dans le soya versus respectivement 20,35 et 6,8 millions de tonnes le mois dernier.

Et en fait, du côté du maïs, il faut mentionner aussi au passage que les marchés sont de plus en plus convaincus qu’il en reste beaucoup moins qu’on le pense actuellement aux États-Unis. À un tel point en fait que la valeur de la « base » est d’ailleurs littéralement en pleine surchauffe depuis 1 semaine dans plusieurs régions américaines.

Ensuite, ce que surveilleront les marchés dans le rapport mensuel du USDA de demain est bien entendu si les récoltes sud-américaines du Brésil et de l’Argentine de maïs et soya seront revues ou non à la baisse. Et à moins d’imprévu, l’on s’attend sans grande surprise à ce qu’elles le soient. Par contre, côté maïs, une surprise pourrait attendre les marchés puisque la récolte brésilienne pourrait se révéler meilleure que prévu.

Enfin, ce qu’il y a surtout de particulier ce mois-ci dans le rapport mensuel du USDA, c’est que pour la 1re fois nous pourrons avoir un aperçu de ce que nous pouvons nous attendre comme bilan d’offre et demande de grains l’an prochain. Et de ce côté, je ne vous apprends certainement rien en disant qu’il y a de quoi être assez nerveux surtout pour le maïs.

Selon ce qui est prévu pour les États-Unis, on peut s’attendre pour ce rapport à des inventaires de fin d’année de l’an prochain qui seront de 43,28 millions de tonnes dans le maïs (tout qu’un bond comparativement aux 20,35 millions de tonnes de la dernière récolte), et de 4,63 millions de tonnes dans le soya (contre 6,8 millions de tonnes cette année).

Personnellement, je crois que le dernier chiffre avancé pour le soya sera aussi très intéressant à surveiller. Car avec les ensemencements très rapides qui sont en cours aux États-Unis et la croissance très rapide du blé, l’idée que plusieurs producteurs américains seront à même de réaliser une seconde culture fait sérieusement son chemin. Et comme le contexte qu’on connaît depuis le début de 2012 joue beaucoup en faveur du soya, difficile de croire que les producteurs américains qui le peuvent ne profiteront pas de cette 2e opportunité de l’année pour semer du soya.

Bref, demain, le USDA présente son rapport mensuel d’offre et demande de grains. Et avec tout le contexte très partagé que nous connaissons entre la vieille et la prochaine récolte, on peu s’attendre à plusieurs surprises, mais surtout, à une journée qui pourrait s’avérer encore une fois éprouvante et très volatile pour les prix des grains.

Pour une mise à jour, consultez le site Grainwiz.

à propos de l'auteur

Collaborateur

Jean-Philippe Boucher

Jean-Philippe Boucher est agronome, M.B.A., consultant en commercialisation des grains et fondateur du site Internet Grainwiz. De plus, il rédige sa chronique mensuelle Marché des grains dans le magazine Le Bulletin des agriculteurs.

Commentaires