Ligne de temps

Marché des grains: L’optimisme refait surface

Les gains ont été substantiels pour la semaine

L’année pourrait bien se terminer de manière favorable après des mois de montagnes russes sur les marchés des grains. Les principales céréales ont terminé la semaine sur des gains grâce à un rapprochement espéré depuis longtemps entre la Chine et les États-Unis. Les deux pays ont décidé de s’accorder une trêve de 90 jours avant de récidiver avec de nouvelles sanctions économiques. Selon l’administration américaine, la Chine a promis de s’approvisionner en denrées agricoles en provenance des États-Unis.

L’absence de détails sur cette entente qui est survenue à la suite d’une rencontre en marge du G20 a cependant limité les gains. Les bourses américaines ont d’ailleurs plongé vendredi devant le flou qui règne sur le sujet. L’arrestation d’une dirigeante d’une importante société chinoise (Huawei) à Vancouver sur la demande des États-Unis a relancé les inquiétudes sur les relations entre les deux superpuissances.

Les analystes s’interroge aussi à savoir si la reprise du dialogue entre la Chine et les États-Unis renverseront la vapeur quant aux achats chinois qui se sont fait de plus en plus du Brésil dans les derniers mois.

Le soya et le maïs ont néanmoins terminé en hausse pour la semaine.

Le blé américain a profité d’une rare bonne nouvelle quant aux ventes vers l’étranger qui se sont situées à 711 800 tonnes lors de la semaine se terminant le 29 novembre, soit au-dessus des prévisions (300 000 à 600 000 tonnes). En parallèle, l’Australie a révisé de nouveau à la baisse ses projections de production de blé pour la présente saison.

Le boisseau de soya pour janvier a clôturé en hausse de 2,5% à 9,1675 $US contre 8,9475 $US il y a une semaine.

Le boisseau de maïs pour mars a gagné 2,1% à 3,8550 $US contre 3,7775 $US vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour mars a encaissé le plus fort gain de 3% à 5,3125 $US contre 5,1575 $US la semaine dernière.

Commentaires