Marché des grains: La pluie fait reculer les prix

Le soya et le maïs ont reculé pendant les cinq dernières séances à la suite de prévisions météo favorables qui devraient favoriser les cultures. Le blé a également perdu des plumes tandis que la récolte progresse aux États-unis et que les stocks se remplissent. Aux préoccupations habituelles de la météo se sont ajoutés les problèmes de la croissance des cas de COVID-19 dans plusieurs États américains qui font craindre un retour des restrictions au commerce et donc un ralentissement de l’économie.

Le maïs et le soya ont reculé  à la suite de prévisions d’averses étant annoncées dans l’Iowa, l’Illinois et le Wisconsin dans la nuit de vendredi à samedi. Les averses devraient limiter le stress sur les cultures devant la prochaine vague de chaleur annoncée la semaine prochaine. Le maïs atteint une étape importante de son développement avec la période de pollinisation dans plusieurs régions.

Le soya américain n’a par ailleurs pas profité de l’annonce d’une vente de quelques 132 000 tonnes vers la Chine, qui seront livrées pendant la saison 2020/2021.

Les investisseurs ont désormais les yeux tournées vers deux importants documents du ministère de l’agriculture américain qui seront publiés mardi: un rapport trimestriel sur les stocks de produits agricoles aux États-Unis et un rapport annuel sur les surfaces consacrées aux différentes cultures.

Le boisseau de maïs pour septembre a terminé vendredi à 3,1925 $US, un recul de 4,7% pour la semaine.

Le boisseau de soya pour juillet a perdu 1,3% sur une base hebdomadaire pour terminer à 8,6500 $US.

Le boisseau de blé pour septembre a fini à 4,7575 $US, un recul de 1,5%, pour une quatrième semaine de pertes consécutives.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires