Marché des grains: Semaine volatile mais positive

Le marché a évolué en montagnes russes, en restant à l'affut des commandes pour les principales céréales tout en gardant en vue les effets de la météo sur les cultures en Amérique du Nord mais également en Amérique du Sud.

Le blé et le maïs ont atteint de nouveaux sommets durant la semaine à mesure que les nouvelles deviennent de plus en plus préoccupantes dans l'hémisphère sud. La sécheresse a en effet mené à réduire les estimations sur la récolte de maïs brésilienne. Cette dernière a été de presque 5 millions de tonnes à 104 millions de tonnes, essentiellement à cause du manque de pluie. Ces chiffres pourraient être encore plus faibles car il n'y a vraiment pas beaucoup de pluies, particulièrement dans les régions productrices du Mato Grosso du Sud et du Parana, rapporte un analyste interrogé par AFP.

Aux États-Unis, ce sont le conditions fraiches et la pluie qui préoccupent. Après un départ très hâtif, les semis sont mis su pause dans plusieurs États et accusent maintenant un retard sur les années antérieures. La levée de terres des semis pourrait être retardée par le temps frais.

Dans certains endroits, comme le sud-ouest des États-Unis, c'est le manque de pluie sur les cultures de blé qui inquiètent. La saison des feux a d'ailleurs débuté en Californie et plusieurs expriment des craintes sur les conséquences potentielles cette année en raison des conditions très sèches et favorables à une saison désastreuses sur ce front.

Le maïs a également profité des ventes toujours fortes de la Chine. Le blé a vu son élan sur les marchés freiné par la remonté de la valeur de la devise américaine, ce qui a diminué son attrait sur les marchés internationaux.

Les experts avertissent que la volatilité pourrait demeurer pendant encore quelque temps, surtout face aux caprices de la météo.

Le boisseau de blé pour juillet a terminé à 7,3475 $US, contre 7,1025 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour juillet a fini à 6,7325 $US, par rapport à 6,5550 $US vendredi dernier.

Le boisseau de soya pour juillet a terminé à 15,3575 $US, comparativement à 15,3975 $US.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires