Pourrais-je ne pas caractériser mon fumier?

Il arrive que pour un producteur bovin il ne soit pas justifié de caractériser son fumier. Le producteur utilise alors les valeurs décidées par le ministère de l’Environnement.

Pour s’aider, un guide a été préparé par le consultant Jocelyn Magnan (Grille de décision supportant le choix de caractériser ou non les effluents d’élevage d’une entreprise bovine, CRAAQ). Le producteur répond à quatre questions. Selon ses réponses de type oui ou non, il est dirigé vers la caractérisation ou non de ses fumiers.

En général, il s’agit d’entreprises qui ont une capacité de disposition du phosphore bien supérieure à la pénalité prévue dans le Règlement sur les exploitations agricoles (REA) et qui pratiquent une culture extensive, comme les fourrages. C’est le cas de plusieurs producteurs vache-veau.

Cet article est un extrait de l’article Fumier de bovins sous la loupe paru dans Le Bulletin des agriculteurs d’octobre 2013.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires