Lactalis trouvée fautive dans sa gestion des déchets

Selon une enquête journalistique menée par plusieurs médias français dans la dernière année, plus de la moitié des installations de Lactalis situées en France ont été ou sont toujours en violation du code de l’environnement.

Les installations industrielles du groupe laitier ne respecteraient pas le code de l’environnement en France depuis plusieurs année et déverseraient dans certains cas ses déchets dans des rivières. Les cours d’eau en question concernent la Loire. Selon le média d’investigation Disclose, qui a dévoilé l’affaire, « entre 2010 et aujourd’hui […] 38 usines Lactalis ont été ou sont toujours en violation » des normes françaises, sur le total des 60 établissements recensés et analysés dans le cadre de cette enquête. Lactalis compte environ 70 usines en France et 250 usines à travers le monde, dont au Québec.

« Il est vrai que certains de nos sites peuvent présenter des non-conformités ponctuelles, mais à chaque fois nous proposons une solution rapidement pour résoudre ces incidents », a déclaré une porte-parole du groupe Lactalis. La société aurait dépensé  60 millions d’euros depuis 2010 pour la modernisation des outils environnementaux.

Disclose cite aussi des cas où les analyses de rejets polluants effectuées par Lactalis ne correspondraient pas à celles réalisées par des inspecteurs. Les informations proviennent de documents obtenus par la loi sur l’accès à l’information.

Sources: The Gardian, Le Parisien

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires