Programme Observateur météo Marksman/Frontier

Toronto (Ontario), 20 décembre 2002 – La surveillance météo peut rapporter gros. Peter Dinsmore et sa famille se rendront dans la vallée de l’Outaouais le printemps prochain grâce au programme Observateur météo MARKSMAN®/FRONTIER®. En participant à ce programme, M. Dinsmore est devenu l’heureux gagnant d’un certificat cadeau d’une valeur de 3 500 $ échangeable contre un séjour dans la vallée de l’Outaouais, gracieuseté de BASF.

La ferme des Dinsmore, qui comprend 1400 acres de maïs et un pâturage, se trouve près de Gorrie, en Ontario. « Je n’ai jamais pensé que je pouvais gagner, raconte M. Dinsmore. Nous pouvons enfin prendre des vacances. »

M. Dinsmore a recueilli des renseignements sur les tendances de la météo, les conditions des récoltes et la croissance des mauvaises herbes tout au long de la saison.

« On peut surveiller la météo autant qu’on le désire, mais il est difficile de s’en souvenir », explique M. Dinsmore. Dans le cadre du programme, il a inscrit les conditions météorologiques quotidiennes, comme la pluie, la température et la vitesse du vent. « J’ai conservé mes registres pour pouvoir me référer au temps qu’il faisait les jours où j’ai arrosé, explique M. Dinsmore. Ce sont des renseignements qui valent la peine d’être conservés. »

Certains agriculteurs qui utilisent les produits BASF MARKSMAN et FRONTIER, comme les Dinsmore, ont reçu un colis par la poste dans lequel on leur demandait de téléphoner à BASF AgSolutions® afin de demander une « trousse de veille météo. » Les cinquante premiers agriculteurs admissibles à téléphoner ont été inscrits au programme. Ils ont reçu une trousse comprenant un thermomètre, un pluviomètre, un anémomètre et un cahier contenant des feuilles de rapport hebdomadaires.

Chaque jour, M. Dinsmore lisait la température extérieure, mesurait la quantité de pluie, la vitesse du vent et inscrivait toute autre observation pertinente sur la météo. Il inscrivait également la condition des récoltes, la pression des mauvaises herbes et l’information sur le contrôle des mauvaises herbes. À la fin de chaque semaine, il télécopiait la page du cahier à BASF. À chaque semaine où les Dinsmore télécopiaient leur page de cahier, ils recevaient un bulletin de participation au tirage du certificat cadeau de vacances..

Le programme a été conçu dans le but de recueillir des renseignements sur les tendances météorologiques quotidiennes. Il démontre aussi la polyvalence que cette combinaison d’herbicides offre dans la lutte contre les mauvaises herbes.

« Ce programme constitue une excellente façon d’impliquer les agriculteurs et leur famille dans la surveillance météo au Québec comme en Ontario, explique Debbie Stiles, chef de marché, produits pour le maïs, de BASF Canada. Il nous permet de recueillir rapidement des renseignements capables d’aider les agriculteurs à cibler les solutions efficaces pour le contrôle des mauvaises herbes. »

MARKSMAN/FRONTIER procure un excellent contrôle des mauvaises herbes graminées et à feuilles larges sous une grande variété de conditions météorologiques s’étendant d’avant à peu après les semis et ce, en une seule passe. Cette combinaison permet d’accéder au programme Power Acreâ pour économiser davantage sur chaque acre. Que ce soit avec MARKSMAN, FRONTIER ou tout autre produit BASF, le contrôle est assuré en une seule passe

BASF Canada offre une gamme étendue de produits de protection des récoltes pour le maïs, le soya et les récoltes spécialisées. Si vous avez des questions ou si vous désirez en savoir plus sur les herbicides MARKSMAN et FRONTIER ou sur tout autre produit BASF, veuillez appeler BASF AgSolutions® au 1-877-371-BASF (2273) ou visiter le site de BASF.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Cedar Chemical Corporation

http://www.cedarchem.com/agrichem




Commentaires