Un couple d’agriculteurs de St-Basile-de-Portneuf rafle le grand prix de AGRO-100

C’est à l’issue d’un grand concours appelé SOIF D’AVENTURE, lancé par AGRO-100, qu’un producteur agricole de St-Basile-de-Portneuf, monsieur ROBIN PAQUET de la Ferme R. Paquet a pu prendre possession du grand prix décerné le 12 août dernier, soit un véhicule Bombardier tout terrain côte-à-côte Can-Am Commander 800R d’une valeur de tout près de 15 000.00 $.

Le tirage a été effectué au siège social de l’entreprise, au 990, Chemin des Prairies à Joliette, dans le cadre d’un concours dans lequel les participants avaient jusqu’au 5 août pour faire parvenir leurs bulletins de participation.

Soit par l’entremise d’un membre affilié ou d’un distributeur, les clients de AGRO-100 qui se sont procurés des produits de la ligne complète d’ Agrofoliaires Agro-100 durant la période du 1er mai 2011 au 15 juillet 2011 inclusivement, ont pu bénéficier d’une participation par tranche de 500.00 $ d’achat. Sous l’égide de la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec, le concours excluait tous les employés d’AGRO-100, leurs conjoint(e)s, leur(s) enfant(s) ou toute autre personne avec lesquelles ils sont domiciliés. 

C’est le jeune Luis Beaucage, âgé de 11 ans, le fils du président directeur général, monsieur Stéphane Beaucage, qui a fait la pige du billet de l’heureux gagnant.

Pour le président directeur général de l’entreprise, cette initiative était le reflet de la volonté de la direction de AGRO-100 de retourner à la communauté agricole une marque d’appréciation pour la confiance sans cesse grandissante que les agriculteurs et producteurs horticoles manifestent à l’endroit des produits AGRO-100 qui sont le fruit d’une constante démarche de recherche et développement déployée au bénéfice de la productivité, de la croissance et de la rentabilité des exploitations agricoles québécoises.

À ce chapitre, monsieur Beaucage a rappelé que AGRO-100 partageait depuis de nombreuses années déjà les grands principes environnementaux associés au concept du développement durable et qu’en ce sens, elle avait été aux premières loges des producteurs d’intrants de haute technologie en favorisant la revalorisation des matières résiduelles fertilisantes, les MRF, qui peuvent participer à la réduction substantielle de l’empreinte carbone dans les exploitations agricoles de Québec et d’ailleurs, avec des propriétés fertilisantes très bénéfiques pour les sols et les cultures de diverses natures.

Pour AGRO-100, cela participe à la mise en place de solutions durables réalistes et concrètes pour l’environnement et le milieu agricole.

à propos de l'auteur

Commentaires