Un machiniste inventif

Tim Scheetz, qui exécute des travaux de semis à forfait dans le Midwest américain, a décidé de modifier un Challenger 85C pour transférer une partie du poids de son semoir à l’arrière de son tracteur à chenille. « Le plus dur fut de sacrifier un tracteur que j’avais payé 100 000 $ US », se souvient-il. Aujourd’hui, il affirme pouvoir remettre le tracteur dans son état initial en une seule journée ou en modifier un nouveau en deux jours tout au plus. Exception faite de deux soudures d’environ un pied de longueur, le reste de l’assemblage est entièrement boulonné. Les modifications se résument à la prolongation de quelques câbles et au déplacement du réservoir de carburant.

Information : (217) 453-2599.




Commentaires