12 cultivars ajoutés à la liste des blés visés

Saint-Aimé (Québec), 30 juillet 2009 – La Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) a surpris tout le monde en rendant sa décision 9248 le 16 juillet dernier. La liste des cultivars de blés devant être commercialisés obligatoirement par l’agence de vente passe de 14 à 26.

Pourtant, la Régie avait refusé tout ajout à cette liste 37 jours auparavant. Dans une décision rendue le 9 juin 2009 et portant le numéro 9233, elle mentionnait les raisons suivantes pour refuser une demande de la Fédération des producteurs de cultures commerciales du Québec (FPCCQ) de faire passer la liste de 14 à 71 cultivars de blé visés :

  • Attendu que la période de mise en terre des semences pour la récolte 2009 est terminée et que les producteurs ont semé conformément au règlement en vigueur à cette période;
  • Attendu que la modification de la portée du règlement en cours d’année serait contraire à une mise en marché efficace et ordonnée du blé destiné à la consommation humaine;
  • Attendu que les recommandations de l’Atelier Céréales pour la prochaine récolte seront publiées au mois de janvier 2010;
  • Attendu que la modification du règlement avant cette date et telle que proposée par la Fédération serait prématurée et constituerait ainsi une révision de la décision 9182 de la Régie, et ce, sans rencontrer les exigences de l’article 19 de la Loi […]

Or, dans sa récente décision, la Régie ajoute 12 nouveaux blés à la liste, sur la base d’une unique raison, soit que l’Association des négociants en céréales du Québec (ANCQ), l’Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière (AQINAC) et la Coop fédérée sont en accord avec la modification de la liste. En effet, la décision 9248 mentionne ceci:

  • Considérant que les principaux intervenants de l’industrie sont unanimement en accord avec les modifications demandées[…]

« Il y a un peu plus d’un mois, les acheteurs et la Régie refusaient de changer la liste », mentionne Louis R. Joyal, président des Céréaliers du Québec. « Il s’agit d’un consensus forcé, mais par quoi? »

Gilles Brouillard, vice-président des Céréaliers du Québec, décrit ainsi la chaînes des événements : « La Fédération a impliqué la Financière agricole du Québec (FADQ) dans la mise en place de mesures de contrôle et de renforcement de l’application du règlement de l’agence de vente. La Financière a modifié ses critères d’admissibilité à l’assurance récolte blé et a ainsi créé une pression sur les producteurs, qui se sont alors retournés contre les acheteurs. Ces derniers n’ont peut-être pas voulu se faire blâmer par la Fédération et par certains producteurs qui n’arrivaient plus à assurer leur récolte en blé d’alimentation humaine. Ils ont donc dû accepter l’ajout de 12 nouveaux cultivars de blé à la liste pour la saison 2009 ».

« Avant le printemps 2009, un producteur de blé panifiable pouvait assurer une récolte produite à partir d’un cultivar de blé panifiable adéquatement enregistré, soit en blé d’alimentation humaine ou en blé d’alimentation animale », fait remarquer Louis R. Joyal. « Nous avons maintenant perdu la possibilité de faire ce choix. »

Questionné sur les suites que donneront les Céréaliers du Québec à la récente décision de la Régie, M. Joyal a répondu comme suit : « Nous allons voir avec nos membres qui produisent du blé quels préjudices cela peut leur causer. Nous verrons ensuite s’il est opportun de contester la décision de la Régie ».

Les variétés de blé panifiable maintenant inscrites au règlement sont: AC Barrie, AC Brio, AC Voyageur, McKenzie, Orléans, Aquino, Mégantic, Norwell, SS Blomidon, Torka, AC Napier, Kaffé, Ruby, Harvard, Winfield hrs, Zorro, Wonder FT, Emmit, Hélios, Warthog, Snowbird, Arion, Drummond, Wildcat, Kane, Walton.

Les Céréaliers du Québec regroupent plus de 200 producteurs de grandes cultures dans plusieurs régions du Québec. L’adhésion de ses membres est renouvelable chaque année par le paiement d’une cotisation volontaire.

Depuis 2004, les Céréaliers défendent le droit légitime des producteurs à gérer eux-mêmes leur ferme et leur mise en marché.

La liste des blés visés par l’agence de vente obligatoire peut aussi être consultée à l’adresse suivante :http://www.cerealiersduquebec.com/actualites.asp

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Association québécoise des industries de nutrition animale et céréalière (AQINAC)
http://www.aqinac.com

Fédération des producteurs de cultures commerciales du Québec
http://www.fpccq.qc.ca/

Les Céréaliers du Québec inc.
http://www.cerealiersduquebec.com/

Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ)
http://www.rmaaq.gouv.qc.ca/

Commentaires