Ligne de temps

Les résultats des essais soya 2018 du RGCQ sont maintenant en ligne

Les tableaux des résultats des essais de soya du Réseau Grandes Cultures du Québec sont disponibles sur le site GuideRGCQ.com.

« La saison a été relativement facile, le soya a bien profité de l’été chaud, les rendements sont élevés particulièrement dans les zones froides où sont évalués les cultivars hâtifs, comme au Saguenay-Lac-Saint-Jean et au Bas-Saint-Laurent », indique Denis Marois, coordonnateur des essais de soya pour le Réseau Grandes Cultures du Québec (RGCQ). Par exemple, au site d’essais d’Héberville, on a enregistré un rendement de 4,6 t/ha, à La Pocatière de 5,9 t/ha, tandis qu’à Princeville, le rendement le plus élevé est à 6,5 t/ha.

D’après le coordonnateur, les cultivars ont atteint rapidement la maturité à cause de la chaleur, la croissance s’est très bien déroulée, de même que la pollinisation. Par contre, les grains étaient plus petits. La chaleur a été bénéfique aussi côté maladie. Très peu de cas de sclérotinia et de phytophtora ont été observés au champ. Quant à la récolte, les pluies du mois de septembre n’ont pas aidé. Les grains étaient à maturité, mais la récolte a pris plus de temps que prévu dans les différents sites d’essais.

Cliquez ici pour consulter les tableaux soya 2018.

Rangs de soya de 30 po

Pour la première fois, l’équipe a réalisé des essais de cultivars mi-hâtifs dans des entre-rangs de 30 po et de 15 po.

Cette année, quelques 350 variétés de soya ont été évaluées dans 12 sites différents, soit quatre sites par groupe de maturité. On a effectué trois répétitions par variété sur chacun des sites afin d’obtenir le résultat le plus fiable possible. Pour la première fois, l’équipe a réalisé des essais de cultivars mi-hâtifs dans des entre-rangs de 30 po et de 15 po. Une deuxième année d’essais est toutefois nécessaire avant de pouvoir tirer des conclusions. En 2019, les résultats de ces essais mi-hâtifs seront publiés, donc accessibles aux producteurs. « On faisait déjà des essais de cultivars hâtifs dans des entre-rangs de 30 po, explique Denis Marois. On a ajouté les mi-tardifs pour suivre ce que les producteurs font, on essaie de leur fournir des données pour les aider. »

Rappelons que les tableaux en ligne fournissent plusieurs informations pertinentes pour aider les producteurs à faire leurs choix de cultivars. Ils peuvent effectuer des recherches selon des critères précis. D’ailleurs, les producteurs remarqueront une nouveauté dans les tableaux de cette année. Il s’agit d’une colonne indiquant le gène de résistance aux herbicides. Il est donc possible d’identifier les nouvelles variétés qui ont le Trait Roundup Ready 2 Xtend.

À noter également que tous les cultivars présents dans le guide ont passé à travers un processus très rigoureux pour finalement être enregistrés à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). Chacun d’entre eux doit avoir complété deux années d’essais en champ. Ensuite, ils deviennent disponibles pour la vente aux producteurs. Toutefois, les cultivars en vente sur le marché ne sont pas tous testés par le RGCQ. Chaque compagnie distributrice de semences est libre d’inscrire ou non ses cultivars à ces essais. Les inscriptions se font sur une base volontaire.

Cliquez ici pour consulter les tableaux soya 2018.

Un tutoriel vidéo explique en quelques minutes comment utiliser les tableaux.

Le RGCQ mettra en ligne dans quelques semaines les tableaux interactifs du maïs.

à propos de l'auteur

Journaliste et rédactrice en chef adjointe

Marie-Claude Poulin est journaliste et rédactrice en chef adjointe au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires