230 projets appuyés par la SFA en Abitibi-Témiscamingue

Québec (Québec), le 27 juin 2000 – En 1999-2000, la Société de financement agricole du Québec a assuré le financement de 230 projets d’investissements en Abitibi-Témiscamingue, pour un montant de 22 millions de dollars. Il s’agit d’une augmentation de 16 % des sommes autorisées par rapport à l’exercice précédent. Dans cette région, la Société gère un portefeuille de prêts garantis de 69 millions de dollars et intervient auprès de quelque 500 entreprises.

Le directeur régional, monsieur Claude Robitaille, se réjouit de cette performance. « La Société compte poursuivre, en 2000-2001, sa participation dans le financement de projets rentables à l’égard de la production et de la transformation agricoles en Abitibi-Témiscamingue », a signalé monsieur Robitaille. Commentant les résultats obtenus en 1999-2000, il a précisé que 12,6 millions ont été investis dans la production laitière et 5,5 millions dans la production bovine. Par ailleurs, la Direction régionale a accordé 2 millions à des entreprises à temps partiel, et plus de 1,2 million à des entreprises de transformation ou produisant des biens et services pour l’agriculture. Enfin, elle a attribué près de 400 000 $ en prêts forestiers garantis. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région Abitibi-Témiscamingue, monsieur Rémy Trudel, de qui relève la Société de financement agricole du Québec, a souligné qu’il s’agissait d’un appui concret au développement des entreprises agricoles de la région. Rappelant que le développement du secteur agricole et agroalimentaire est intimement lié à celui des régions, il a évoqué le rôle important de la Société en cette matière : « Véritable levier économique, la Société de financement agricole du Québec joue un rôle capital dans le développement régional et contribue au dynamisme et à la vitalité de l’agriculture dans tout le Québec. »

Pour sa part, le président de la Société de financement agricole du Québec, monsieur Marc Dion, a mentionné que les projets d’investissements réalisés en collaboration avec la SFA permettent, année après année, une injection majeure de capitaux ainsi que l’émergence de nouvelles entreprises dans l’ensemble du Québec. « La Société veut soutenir efficacement les entreprises agricoles et forestières en mettant à leur disposition un savoir-faire et des produits financiers qui répondent à leurs besoins spécifiques », a ajouté ce dernier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec

http://www.financiereagricole.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires