7 millions pour l’ITA de La Pocatière

La Pocatière (Québec), 16 novembre 2001 – En visite à l’Institut de technologie agroalimentaire de La Pocatière (ITA), le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, a rappelé l’importance accordée par son gouvernement à la formation agroalimentaire. Dans le budget présenté le 1er novembre dernier, l’institut se voit donc octroyer près de 7 millions de dollars pour améliorer la qualité des lieux d’enseignement en procédant à d’importantes réfections.

« Les mesures contenues dans le dernier budget et celles annoncées lors du Forum sur l’agriculture et l’agroalimentaire contribueront à la formation d’une main-d’oeuvre dynamique et compétente, possédant les habiletés technologiques nécessaires pour assurer la compétitivité de l’industrie bioalimentaire québécoise », a déclaré M. Arseneau.

Par ailleurs, lors du Forum sur l’agriculture et l’agroalimentaire, qui s’est tenu les 17 et 18 octobre dernier, les participants se sont entendus sur la nécessité d’accroître la formation des employés des entreprises de transformation, de faciliter l’accès à des programmes adaptés de formation et de valoriser le secteur de la transformation alimentaire comme domaine offrant d’intéressantes perspectives de carrière.

Ainsi, le gouvernement s’était déjà engagé à soutenir financièrement, jusqu’à concurrence de 1,8 million de dollars, la mise en place d’un incubateur d’entreprises agroalimentaires dans la région. Celui-ci servira à la fois pour la formation pratique des élèves de l’ITA et à des fins de développement économique, en procurant un soutien technologique aux entreprises de transformation alimentaire de la région.

Ce projet s’inscrit dans une perspective de développement du Bas-Saint-Laurent et de l’Est du Québec dans le domaine de la transformation des aliments. Le gouvernement invite ses partenaires régionaux du Bas-Saint-Laurent à finaliser le montage financier de l’incubateur, évalué dans son ensemble à 3,8 millions de dollars, afin de permettre sa mise en place dès septembre 2003.

De plus, le gouvernement a annoncé, lors du Forum de Saint-Hyacinthe, l’implantation du programme collégial « Technologie de la transformation des aliments » à l’ITA de La Pocatière. Trente élèves pourront s’inscrire à ce programme dès l’année scolaire 2002-2003, ce qui permettra de répondre aux besoins des entreprises travaillant dans le domaine de la transformation alimentaire au regard d’une main-d’oeuvre bien formée et compétente.

« L’originalité du modèle de La Pocatière consiste à retrouver, dans un même établissement, la formation, l’incubation d’entreprises ainsi que le développement et le transfert de technologies. Il s’agit d’un bel exemple de collaboration entre les intervenants du milieu, les organismes et les ministères du gouvernement du Québec.

L’Institut de technologie agroalimentaire de La Pocatière accueille environ 400 élèves et offre quatre programmes menant à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC) : « Gestion et exploitation d’entreprise agricole » (GEAA), « Technique équine » (offert exclusivement par l’ITA de La Pocatière), « Technologie de productions animales » et « Technologie de la production horticole et de l’environnement ».

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de technologie agro-alimentaire de La Pocatière

http://www.italp.qc.ca/

Commentaires